C’est le ministre de la Jeunesse et des Sports, Devanand Ritoo, qui  a clôturé la séance de jeudi sur les débats budgétaires. Un discours au cours duquel il a joué au VRP en faveur de son ministère, soit à un exercice de relation publique pour vanter les projets réalisés en 2012. En effet, Devanand Ritoo n’a pas manqué l’occasion de mettre en avant les réalisations de son ministère pour cette année et a réaffirmé sa détermination de faire avancer davantage le sport mauricien. Le ministre a aussi parlé des projets à venir, comme l’organisation du congrès de la FIFA (Fédération internationale de Foot Association), l’année prochaine, et de saluer le gouvernement pour les Rs 484M mises à la disposition de son ministère pour 2013.
Devanand Ritoo n’a pas manqué, d’emblée, de rappeler que Maurice a remporté 41 médailles dans les compétitions régionales et internationales auxquelles elle a pris part, sans oublier de préciser que Maurice a terminé à la première place au classement des médailles, lors des 8es Jeux de la CJSOI (Commission de la Jeunesse et des Sports de l’océan Indien), en juillet dernier aux Comores. En parlant de performance, le ministre a indiqué que Rs 1.8M ont été utilisées pour récompenser les athlètes ayant brillé à différentes compétitions. Des athlètes dont la majeure partie bénéficie d’une allocation financière auprès de la High Level Sports Unit (HLSU).
Dans ce même ordre d’idées, il a rappelé que 55 sportifs sont concernés par cette bourse et que son ministère a distribué un total de Rs 2.5M, tout en indiquant qu’une assistance spéciale a été accordée aux athlètes participants aux Jeux olympiques de Londres (Angleterre) de mai à juillet. Il a aussi indiqué que désormais un athlète bénéficiaire d’une bourse de haut niveau peut avoir entre Rs 3 000 et Rs 30 000, contrairement au passé où c’était dans une fourchette de Rs 2 000 à Rs 20 000.
Devanand Ritoo a aussi parlé des bourses de perfectionnement à travers le monde dont bénéficient 27 athlètes , tout en affirmant que ce nombre doublera dans le nouveau budget. Parallèlement, le ministre a indiqué que des fonds supplémentaires ont été accordés au TFES (Trust Fund For Excellence in Sports) pour financer le projet de Sport-études. Cette structure permet la formation de l’athlète tant sur le plan sportif qu’académique. Devanand Ritoo a rappelé que 250 jeunes sont concernés par le sport-études et que ce nombre passera à 400. 
Dans son discours, Devanand Ritoo a aussi mis l’accent sur la promotion du sport parmi la gente féminine, notamment à travers la Commission Nationale du Sport Féminin. Avec les facilités nécessaires accordées à cette commission, le ministre a souligné que plus de femmes participent désormais aux activités mises à leur disposition. Il n’a également pas manqué de parler des actions prises, afin de faire revivre le football, notamment l’organisation du Saturday Football League qui a réuni 92 équipes masculines et 10 équipes féminines issues de 59 écoles.
Devanand Ritoo a aussi parlé de l’organisation du FIFA Grassroots qui a réuni quelque 9 000 jeunes des écoles primaires, alors que 17 000 étudiants de 163 institutions secondaires ont  participé au programme de Football for Health.  Pour ce qui est du mini-soccer, le ministre a indiqué que 300 écoles de Maurice et 15 de Rodrigues ont réuni quelque 10 000 jeunes de 5 à 8 ans, garçons et filles confondus.