Photo illustration

S’appuyant sur la mise en œuvre du projet Safe City, le gouvernement fournira des solutions de haute technologie pour garantir que la République de Maurice, dans son ensemble, soit en sécurité, y compris l’espace maritime. Le gouvernement accélérera la mise en œuvre du Drug Control Masterplan en mettant l’accent sur la réduction de l’offre et de la demande, la réadaptation et le traitement des toxicomanes.

L’on annonce dans ce contexte l’augmentation de la main-d’œuvre et la capacité opérationnelle de l’ADSU, de la garde-côte nationale et de la Mauritius Revenue Authority. On avance également que la modernisation des installations de contrôle des drogues au port et à l’aéroport se poursuivra durant ce mandat.

Par rapport à la sécurité routière, le gouvernement envisage de traquer les conducteurs irresponsables et téméraires à l’aide de technologies nouvelles et modernes, et ces derniers seront passibles à des sanctions plus sévères. On évoque aussi un nouveau système d’assurance automobile basé sur le concept de primes actualisées pour les bons conducteurs et d’augmentation des primes pour les mauvais, avec pour objectif de rendre les chauffeurs plus responsables de leurs actes.

Les systèmes de signalisation routière existants dans nos grandes villes seront, eux, revus pour accroître la fluidité du trafic. En ce qui concerne les questions relatives au contrôle des frontières, le gouvernement annonce la refonte de la loi sur l’immigration, la loi sur la nationalité mauricienne et d’autres lois pertinentes.