Le député du MMM Veda Baloomoody a été le seul député de l’opposition à prendre la parole hier. Il a estimé que la décision de mettre l’administration du bureau du DPP sous la tutelle de l’Attorney General constitue une remise en cause de son indépendance.
Pour soutenir son affirmation, Veda Baloomoody a cité un extrait du livre de l’avocat Jacques Panglose intitulé Le procès du Roi dans lequel il souligne que le DPP n’avait rien à faire avec le procès qui avait été politisé. Pour lui, la décision du gouvernement constitue un recul et menace à terme non seulement l’indépendance de la poursuite mais également celle du judiciaire.
Le député mauve a beaucoup insisté sur l’importance de l’accountability des membres de la force policière. Il s’est étonné que le commissaire de police puisse prendre tranquillement sa retraite sans qu’on lui demande de rendre des comptes sur les erreurs qu’il aurait pu avoir commis.
Veda Baloomoody a aussi critiqué la nomination de Prakash Maunthrooa comme conseiller au bureau du Premier ministre et comme membre du conseil d’administration d’Air Mauritius. Il a en outre regretté que le VPM et ministre du Logement ait choisi de nommer un avocat dans son ministère sans passer par la procédure d’appel de candidatures.