La Private Parliamentary Secretary Kalyanee Juggoo et le ministre du Travail Shakeel Mohamed ont accusé l’opposition de « piétiner la démocratie » en ne participant pas aux débats sur le discours-programme. Ils n’ont pas manqué de commenter cette absence tout au long de leurs interventions.
Kalyanee Juggoo qui a qualifié l’attitude de l’opposition de « childish » et d’« irresponsible » a demandé aux députés de l’autre côté de la Chambre de rembourser aux tax payers ces heures d’absence puisqu’ils ne sont pas en train, selon elle, de faire le travail pour lequel ils sont payés. « Ils ne sont pas là parce qu’ils n’ont aucun argument pour répondre au discours-programme, except gossips », a déclaré la Private Parliamentary Secretary.
Shakeel Mohamed a quant à lui souligné que la notion de démocratie est bien enracinée dans la Constitution du pays et qu’à son avis, l’opposition par son absence de l’hémicycle, « est en train de piétiner le travail entrepris par les aînés » pour que Maurice soit un État démocratique. Le ministre du Travail ajoute que la notion du débat fait partie du processus pour consolider la démocratie.
« The opposition is not here to challenge us. How can we debate and exchange views if we are not challenged ? » a demandé Shakeel Mohamed. Il n’a pas épargné sir Anerood Jugnauth dans son intervention. Selon le ministre travailliste, l’ancien président de la République n’aurait rien fait pour l’unité nationale lorsqu’il était Premier ministre. « Celui que l’opposition propose comme Premier ministre de l’alternance did nothing for nation building. Il avait insulté certaines minorités quand il assumait ces fonctions », a-t-il estimé.