Afin de consolider le sport de haut niveau, le ministre de la Jeunesse et des Sports a annoncé hier au Parlement la mise sur pied d’un Institut national des sports. Une école à champions qui, dit le ministre, jettera les bases de l’élite locale, qui va promouvoir et développer le renforcement des capacités et le leadership sportif.
Outre la mise sur pied d’un Institut National des Sports, des cours de formation seront dispensés aux entraîneurs, en vue d’améliorer constamment leurs compétences et leurs acquis. Yogida Sawminaden intervenait hier après-midi dans le cadre des débats sur le discours-programme. Des mesures incitatives seront également introduites pour améliorer l’employabilité des sportifs de haut niveau après leur carrière sportive, compte tenu du fait que beaucoup de sportifs ayant défendu le quadricolore mauricien sont par la suite tombés dans l’oubli, parfois la pauvreté…
Auparavant, en réponse à une sollicitation du responsable du dossier des sports au sein du MMM, Franco Quirin, qui lui avait fait une requête pour dresser un état des lieux des infrastructures sportives, Yogida Sawminaden a affirmé qu’un tel exercice est en cours (terrains de foot, centres de jeunesse, entre autres). Le ministre a reconnu toutefois que celles-ci sont en mauvais état et que cela est dû à un problème aigu de maintenance. Le ministère, dit-il, se penche déjà sur cette question. « C’est notre devoir, au niveau des pouvoirs publics, de faire en sorte que ces installations soient bien entretenues, afin que nos sportifs puissent s’entraîner dans les meilleures conditions possibles pour faire flotter haut le quadricolore mauricien ».
Yogida Sawminaden a élaboré sur les mesures du discours programme ayant pour but d’insuffler une nouvelle dynamique dans le secteur sportif. Ces mesures sont déclinées en cinq axes : construction de nouvelles installations sportives, consolidation du football professionnel et du sport d’élite, promotion du sport scolaire, vulgarisation du sport pour tous et formation et renforcement des capacités.
Le ministre veut promouvoir le concept « un esprit sain dans un corps sain » en encourageant la pratique d’activités sportives au niveau scolaire en vue d’inculquer, aux élèves des écoles primaires, les valeurs du sport dont l’esprit d’équipe, le respect d’autrui et surtout développer une nation saine. Il s’est dit conscient que des maladies comme le diabète et l’obésité touchent de plus en plus de jeunes d’où l’importance de prendre les bonnes habitudes, que ce soit pour l’alimentation ou les exercices physiques, dès le plus jeune âge. Les discussions, dit-il, sont à un stade avancé avec la ministre de l’Éducation pour que ce projet puisse se concrétiser au plus vite.
Les différentes fédérations sportives ont été approchées par le ministre relativement à l’initiation au sport et la détection de nouveaux talents. Dès leur plus jeune âge, les enfants seront encouragés à pratiquer différents sports dont l’acrobatie, la gymnastique, le golf et l’équitation, entre autres. Le ministre des sports veut par ailleurs étendre cette facilité aux citoyens en général à travers le programme « Sports for Life » qui sera revu pour inclure de nouvelles activités. Des salles de fitness seront construites afin d’inciter la population à faire du sport. Le gouvernement compte mettre en place des centres de remise en forme dans les complexes sportifs et les centres de jeunesse afin de les rendre plus accessibles au grand public. L’aide du ministère de l’Éducation a été sollicitée pour mettre à disposition du public certains terrains des établissements scolaires publics pour la pratique du sport. Le ministre a annoncé la mise sur pied d’un programme de formation au sauvetage afin de former davantage de sauveteurs et sensibiliser le public en général sur la sécurité en mer, compte tenu du nombre croissant de noyades.