Thierry Henry a, lors de son intervention au Parlement hier dans le cadre des débats sur le discours-programme, proposé que le barème des salaires des familles, afin qu’elles soient éligibles pour bénéficier d’une maison NHDC, soit revu à la hausse. Le député abordait le volet concernant le soutien aux plus vulnérables, notamment pour l’acquisition d’une maison NHDC.
Thierry Henry a fait appel au vice-Premier ministre et ministre du Logement et des Terres Showkutally Soodhun pour revoir le barème à la hausse pour ceux qui ne sont pas éligibles à l’aide sociale. Le député a dit également accueillir favorablement le projet de construction de 10 000 logements sociaux qui, selon lui, viendra soulager les familles dans le besoin. Il a aussi fait la demande aux autorités pour régulariser la situation des familles habitant dans les maisons CHS, comme à Cité la Chaux, Cité Tôle ou Camp Carol.
Selon le parlementaire, il est important que la National Empowerment Foundation (NEF) soit restructurée pour mettre en place un mécanisme durable pour lutter contre la pauvreté. « La lutte contre la pauvreté est un combat qui doit impliquer tout un chacun », a-t-il déclaré. Il a également insisté pour un nouveau souffle aux institutions. « Il y a un problème de confiance du public en nos institutions. Il faut redonner leurs lettres de noblesses à ces dernières », a-t-il dit.
Abordant le volet éducatif, Thierry Henry a affirmé que le “9 year schooling” permettra de renvoyer les examens à un âge plus mûr. Il a également souligné la nécessité de renforcer le système éducatif au niveau tertiaire. « Ce gouvernement a un travail gigantesque à faire », a-t-il terminé.