Toolsyraj Benydin a en premier lieu fait l’éloge du contenu du discours-programme 2015-2019, dont, il s’en dit certain, contribuera notamment à combattre la pauvreté à travers l’introduction d’un Plan Marshall, l’augmentation de la pension de vieillesse, l’abolition de la TVA sur certains produits de consommation, les subsides de 100% sur les frais des examens du School Certificate (SC) et du Higher School Certificate (HSC), ainsi que la création de 15 000 emplois chaque année, entre autres. « Il a une véritable volonté du gouvernement d’éradiquer la pauvreté », a-t-il déclaré.
Toolsyraj Benydin a proposé que les salaires soient revus tous les trois ans afin, dit-il, « que tous les travailleurs se retrouvent au même niveau ». Des Remuneration Orders (RO), qui n’ont pas été revus depuis plus de 15 ans, doivent être mis à jour, poursuit-il. Le parlementaire a plaidé en faveur de la révision des deux lois du Travail, à savoir l’Employment Rights Act et l’Employment Relations Act, « afin d’y apporter des amendements profonds », surtout, selon lui, concernant les clauses « qui ne fournissent pas de “safety nets” contre les renvois injustifiés ». Toolsyraj Benydin a aussi proposé que l’âge de la pension soit revu afin de permettre à davantage de jeunes de pénétrer sur le marché du travail. Toolsyraj Benydin dit par ailleurs attendre la concrétisation du projet du Civil Service College et propose également de revoir la Public Service Commission (PSC).