« Pari gagné ! » C’est en ces termes que le ministre des Sports Seychellois, Vincent Mériton, a débuté son intervention lors de la cérémonie de clôture. Il intervenait devant au moins 10 000 personnes. « Nous l’avons fait. J’exprime toute ma sincère gratitude à tous ceux qui ont contribué à faire de ces Jeux un grand succès. Ce sont les meilleurs Jeux qui ont été organisés jusqu’à présent. Merci à nos héros pour avoir fait honneur au pays. »
Il a aussi ajouté que tout est possible quand on le veut et estimé qu’on ne peut atteindre ses objectifs sans l’enthousiasme, le dévouement et l’accueil de tout un chacun. « La flamme a aussi contribué à apporter de la chaleur et de l’émotion dans notre coeur. Il faut ainsi garder cette stabilité, créativité et prospérité », a-t-il poursuivi.
Vincent Mériton a par ailleurs remercié tous les participants et officiels de leur indulgence « concernant les imperfections constatées. » « C’est dans le sport qu’on retrouve ce vecteur de dialogue puissant et indéfectible. En tout cas, ces Jeux auraient permis de tisser des liens solides entre le peuple de l’océan Indien qui est plein de promesses. »
Quant au président du Conseil international des Jeux (Cij), Jean-François Beaulieu, il a félicité les Seychelles pour avoir relevé le défi. « Je sais que ce n’était pas facile. Mais l’objectif a été atteint. Ces Jeux resteront à jamais gravés dans nos mémoires. Beaucoup d’images défilent toujours dans nos têtes. »
« Le spectacle était bien au rendez-vous. Bravo à l’affichage Nou zil, nou zwe qui est une réalité. Au-delà des médailles, c’est aussi une grande victoire pour tout un chacun. Je proclame la clôture des Jeux et donne la jeunesse de l’océan Indien rendez-vous dans quatre ans à La Réunion », a-t-il conclu.