Cela fait plusieurs jours que Cynthia Dijoux, une jeune fille de 19 ans, n’a plus donné signe de vie. Morts d’inquiétude, ses parents, Patrice et Samla Dijoux, des habitants de New-Grove, ont déjà signalé sa disparition au poste de police de Rose-Belle, mercredi. La dernière fois qu’ils ont eu des nouvelles de l’adolescente remonterait au samedi 9 janvier 2016, lorsque celle-ci les a contactés à travers le site de réseau social Facebook pour les informer qu’elle ne rentrerait pas à Maurice de Johannesburg à la date convenue, soit le jour même, et qu’elle avait reporté son vol au lundi 11 janvier. À mercredi, toutefois, elle n’avait toujours pas regagné son domicile. « Elle faisait toujours ce qu’elle voulait, mais nous laissait toujours savoir où elle partait », raconte son père. Cynthia Dijoux n’en serait pas à sa première fugue. Cependant, « auparavant, elle nous laissait bien assez vite savoir où elle se trouvait ».
Cynthia Dijoux, ancienne étudiante du Lycée Labourdonnais, est l’aînée d’une famille de trois enfants. Cela fait six mois que ses parents l’ont envoyé poursuivre ses études d’esthétique à l’île de la Réunion. Le 20 décembre dernier, elle est rentrée à Maurice pour des vacances et logeait chez ses parents. Après un peu plus de deux semaines, soit le mercredi 6 janvier, la jeune fille a pris l’avion pour Johannesburg, où elle devait rencontrer son copain. Elle était censée rentrer dans l’île après trois jours, mais a dit à ses parents qu’elle aurait deux jours de retard. Or, d’après son copain, qui a été contacté par le père de Cynthia, la jeune fille aurait bel et bien pris l’avion pour Maurice le samedi 9 janvier. D’après lui, cette dernière aurait même dit que des amis viendraient la récupérer à l’aéroport. L’Immigration a, par ailleurs, confirmé son arrivée à Maurice ce jour-là, précise Patrice Dijoux.
Après huit jours sans nouvelle de leur fille, les parents de Cynthia Dijoux s’interrogent sur l’endroit où elle se trouve et suivent de près l’enquête policière. Celle-ci mesure environ 1m60, est de teint clair, a les cheveux châtain clair et les yeux marron. Elle est saine d’esprit. Ses proches ne sont, cependant, pas en mesure de donner des précisions sur les vêtements qu’elle portait lorsqu’elle est arrivée à l’aéroport Sir Seewoosagur Ramgoolam, samedi dernier, à 19h35. Toute information disponible à son sujet est priée d’être communiquée à la Police Information Room sur le 999, le 148 ou le 208 0034/5, ou au poste de police le plus proche.