De nouveaux débris du MH370 ayant été retrouvés en 2018 à Madagascar proviennent probablement du Boeing 777, qui n’a jusqu’ici jamais été retrouvé. Une information qui a été confirmée par les autorités malaisiennes.

Un morceau de débris d’un Boeing 777

Le 30 novembre dernier, les débris avaient été remis au ministère du Transport malaisien à des fins d’analyses. Dans un rapport émis, il a été certifié que « la plupart des pièces provenaient d’un avion, mais que le panneau du plancher était celui d’un Boeing 777, donc très probablement du MH370 ».

Les débris ont prouvé que le MH370 s’était écrasé violemment et qu’il est presque certain qu’il se trouve dans le sud de l’océan Indien.

Pour rappel, en mars 2014, 239 personnes ont disparu après avoir décollé de Kuala Lumpur à bord du MH370 en direction de Pékin. Si certains débris d’un appareil avaient été récupérés dans l’océan Indien, aucune trace des passagers n’avait été retrouvée.