Pour les dissidents du MMM, leur affinité avec le parti de Paul Bérenger n’a plus raison d’être. Lors d’une réunion à Sainte-Croix hier soir, Alan Ganoo, l’ancien bras droit de Paul Bérenger et président du MMM, a affirmé avoir définitivement tourné la page et se diriger désormais vers « une nouvelle aventure » au sein d’un nouveau parti qui sera dévoilé le 17 mai à Réduit.
Les dissidents du MMM, qui ont pris la parole hier soir lors d’une réunion dans la circonscription No 4 à Sainte-Croix, ont assuré l’assistance de la création « d’une nouvelle force » ayant « tiré les leçons des erreurs faites dans le passé ». Alan Ganoo, le chef de file de cette nouvelle « plateforme », n’a pas manqué de critiquer son ancien leader, « qui a violé le principe de l’unité nationale », et soutient que le leader des mauves, avec son nouveau bras droit Pradeep Jeeha, « pou amen MMM dan labatwar », et ce dès les prochaines municipales. Alan Ganoo a assuré que ce nouveau parti ralliera la ville et la campagne, qu’il sera « plus démocratique » et « non contrôlé par quelques cliques ».
Pour le député Joe Lesjongard, « les mauvais calculs et les mauvaises réflexions » du leader des mauves ont conduit le MMM vers une cuisante défaite aux dernières élections générales. Il déplore que suite à ces « mauvais calculs », aucune femme du MMM ne se trouve désormais au Parlement, soutenant que les mauves « ne se soucient plus de la lutte de la classe des travailleurs ». Selon le député Kavi Ramano, Paul Bérenger « n’a pas tiré de leçons de la défaite » et il « soutire des gens qui n’ont aucune valeur militante », une situation qui, selon lui, poussera le MMM « vers le précipice ».
Il a par ailleurs fait état d’agissements d’un groupe socioculturel, la Voice of Hindu, qui s’est permis, dit-il, « de faire campagne pour certains dirigeants du MMM », ajoutant de ce fait qu’il faut « une loi-cadre sur les financements des partis politiques parce que c’est une des plus grandes sources de corruption qui existe ». D’autres orateurs, tels Raffick Sooreefan et Atma Bumma, ont également mis l’emphase sur la création d’une troisième force et ont appelé l’assistance à donner un coup de main pour donner naissance à ce nouveau parti, dont le lancement officiel se fera le 17 mai à l’auditorium Octave Wiehé, à Réduit.