Présent dans toutes les maisons, le vinaigre est un produit incontournable. On s’en sert aussi bien pour assaisonner une salade que comme produit d’entretien. On accorde même à ce liquide plusieurs propriétés : soigner de petits bobos ou rehausser le goût d’un plat. Mais comment obtient-on le vinaigre ? Scope a fait le saut jusqu’à Médine pour vous mettre au parfum.
Lancée en 1926, la Distillerie de Médine est la pionnière dans le domaine de la production du vinaigre d’alcool à Maurice. Installée dans un petit local situé au coeur de la propriété sucrière de Médine, la distillerie produit jusqu’à 3,600 bouteilles de vinaigre par jour (blanc ou rouge, en alternance, selon la demande).
Le vinaigre découle de l’alcool obtenu à partir de la fermentation et la distillation de la mélasse, selon un procédé très strict. On obtient alors un alcool à 96%, qui est ensuite dilué avec de l’eau pour diminuer sa teneur jusqu’à obtenir un alcool à 3%. C’est à partir de là que ce produit est acheminé dans de grandes cuves contenant des copeaux de bois et des bactéries ou micro-organismes acétiques pour être livré à un autre procédé de fermentation naturelle, qui dure une quinzaine de jours. Au final, le liquide ne contient pas d’alcool, qui a disparu durant ce procédé pour donner un produit acide – le vinaigre, avec ce goût piquant qui le caractérise.