Dans le cadre du projet “Non Revenue Water” ainsi que l’engagement du gouvernement a réduire le nombre de fraudes et de pertes sur le système de distribution d’eau, Rashid Beebeejaun a effectué jeudi une “site visit” au morcellement Pousson, à La Marie. À cette occasion, il a pris connaissance du fonctionnement des sets d’“echo sounder”, un outil dont dispose la Central Water Authority pour détecter toute perte d’eau ainsi que les fraudes éventuelles sur le système. « Il nous faudra dix ans pour prévenir les pertes d’eau et les fraudes », déclare le ministre.
Le projet “Non Revenue Water” (NRW), qui a débuté l’année dernière, se poursuit avec l’analyse des capacités des appareils (“echo sounder”) destinés à détecter les pertes d’eau sur le réseau de distribution. Ce projet, qui s’étendra sur deux années, est piloté conjointement par une équipe de techniciens de la Central Water Authority (CWA) et un groupe d’experts en provenance de Singapour. L’équipe de ce pays (composé de la Singapour Coopération Enterprise, du Public Utilities Board et de CHM2 Hill, le consultant international) fournit des services de leadership et de gestion de projet dans le but de faire baisser le niveau de NRW occasionné par des fuites d’eau dans les systèmes de distribution, de compteurs défectueux ou encore de vols d’eau. Ce projet est appuyé par les dernières avancées technologiques en termes de télémétrie et de surveillance de réseaux.
Présent lors d’une “site visit” hier à La Marie, précisément au morcellement Pousson, Rashid Beebeejaun a pris connaissance du fonctionnement du système “echo sounder”, un appareil hautement sophistiqué permettant de noter toute perte d’eau sur le réseau de distribution. Ainsi, toute perte est notée par les chiffres disponibles sur les compteurs. « Si, dans notre système informatique, nous notons que le volume d’eau utilisé est plus élevé que la moyenne, nous déployons une équipe avec les équipements requis pour trouver la fuite », explique Dev Aukle, directeur de la CWA. « Une fois la région détectée, deux “echo sounders” sont alors placés sur le tracé des tuyaux de distribution et, avec à l’aide des ondes enregistrées par notre ordinateur, nous arrivons à établir le lieu exact de la fuite sur le tuyau », soutient-il. Aux officiers de la CWA de faire la comparaison entre la modernité de cet appareil et les techniques utilisées autrefois. « Auparavant, nous devions attendre le soir et marcher avec des écouteurs spéciaux pour déterminer la fuite. Désormais, ce n’est plus nécessaire, car la détection de fuite ou de pertes d’eau est possible grâce à ce nouvel appareil », disent-ils. Des essais ont d’ailleurs été effectués à Camp-Caval et Wooton.
Revenant sur l’apport de cet outil de haute technologie, Rashid Beebeejaun réitère l’engagement du gouvernement dans la lutte contre les pertes d’eau du fait de fuites et de compteurs défectueux, mais également de vols sur le système de distribution. « Seuls 15 à 20% du NRW sont liés aux vols commerciaux », dit-il. Le ministre est d’avis qu’avec ce nouvel appareil, le pays pourra réduire le nombre de pertes de 10% en deux ans. « Il faut bien commencer quelque part. Le projet est bien lancé. Nous mettons tout en oeuvre pour faire face à ce problème et je suis convaincu qu’avec l’expérience acquise, nous viendrons à bout de ce problème dans une dizaine d’années », dit-il. Et de rappeler l’importance de ce projet, compte tenu de l’investissement de l’État dans l’achat de tuyaux pour la distribution d’eau.