Semaine après semaine, les manifestations s’accumulent en raison de la distribution d’eau inadéquate dans certaines régions. Après Camp-Levieux, Stanley, Cité Kennedy, Pailles, cette semaine, ce sont les habitants de la région est, plus précisément de Trou-d’Eau-Douce de descendre dans les rues manifester leurs griefs. Une situation due au fait que depuis trois jours, certains habitants sont privés d’eau. Si la Central Water Authority (CWA) indique que les horaires de distribution ont été revus dans cette région, en raison de forages dont le taux a drastiquement diminué, hier matin, après une manifestation des habitants de Trou-d’Eau-Douce, qui ont bloqué la route côtière, la situation a été rétablie.
Il aura fallu qu’une centaine d’habitants mécontents viennent faire entendre leur voix pour que la situation se décante à Trou-d’Eau-Douce. Privés d’eau pendant trois jours consécutifs, les habitants de la localité ont obstrué l’axe principal reliant Flacq, Belle-Mare et Bel-Air/Rivière Sèche depuis 6 h du matin avec des blocs de béton et des morceaux de bois. Face à cette situation qui rappelle celle de Pailles la semaine dernière, la police régulière de Flacq et la Special Supporting Unit (SSU) ont été mandées sur les lieux. Selon Sanjay, un habitant de cette localité, cette manifestation a éclaté non seulement en raison de la pénurie d’eau, mais également en raison d’une mauvaise distribution d’eau des camions-citernes. “Nou finn remarker ki kan camion citerne vinn dan villaz, zot nek soisir enn de dimoune pou donn dilo”, dit-il. Cette manifestation pacifique a pris fin après 11 h.
Les inspecteurs de la CWA, notamment Mahmad Bundhoo, Head Emergency Cell Coordinator, avaient été mandés sur les lieux. Selon ce dernier, cette pénurie d’eau est due à une baisse du niveau d’eau dans la nappe phréatique de Belle-Rose/Clemencia. “La pompe ne fonctionnait pas par manque de pression. C’est la raison pour laquelle ni Trou d’Eau Douce, ni Victoria n’ont eu de l’eau ces jours-ci”, explique Mahmad Bundhoo. Une “opération valve” a été nécessaire, ajoute-t-il, indiquant que de ce fait, l’eau d’Ecroignard, Bramsthan et Ernest Florent seront redirigés vers Trou-d’Eau-Douce. Idem en ce qu’il s’agit de l’eau de La Bastille redirigée vers Trou-d’Eau-Douce, explique l’inspecteur de la CWA.
Outre l’installation d’une pompe à Clementia aujourd’hui, une deuxième pompe plus puissante sera incessamment installée à la rivière de Pont-Lardier pour augmenter le débit d’eau et alimenter la région de Trou-d’Eau-Douce, promet la CWA. Entre-temps, la distribution ne se fera qu’entre 16 h et 20 h contre 14 h-20 h anciennement dans certains quartiers.
Par ailleurs, outre Trou-d’Eau-Douce, plusieurs régions de l’Est sont affectées par le nouveau régime de distribution d’eau dans cette zone par la CWA. Plusieurs habitants d’Ecroignard, Bel Air, Caroline et des villages avoisinants se plaignent également de ne pouvoir s’adonner aux besognes quotidiennes en raison du manque d’eau. Une situation qui devrait perdurer, avec la baisse conséquente et continue du niveau des nappes phréatiques.