La période de sécheresse que l’ensemble de l’île, et plus particulièrement le Plateau central, a subie en 2011 ne devrait pas se répéter cette année. C’est ce qu’avance la Central Water Authority (CWA), soutenant que les abonnés ne devraient pas être trop perturbés par les coupures d’eau durant la période estivale. Pour cause, la moyenne du taux de remplissage de nos principaux réservoirs est estimée, à ce stade, à plus de 65%. Ainsi, contrairement à l’année dernière où les Mauriciens ont beaucoup souffert des coupures d’eau drastiques, le robinet devrait couler normalement cet été. Si ce n’est, selon la CWA, avec la même fréquence de coupures que celles appliquées depuis février dernier. Or, certains abonnés, principalement ceux des Plaines Wilhems, notent depuis peu une baisse de la pression dans les robinets…
La CWA mise sur les pluies d’été, attendues selon nos informations pour la deuxième quinzaine du mois de décembre, pour garantir une fourniture adéquate sur l’ensemble de l’île pour toute la période estivale. Selon cet organisme, même si les pluies d’été arrivent plus tardivement que prévues, la population ne devrait pas revivre le cauchemar d’une distribution d’eau basée sur une fréquence de quatre heures, une seule fois par jour. L’épisode de l’année dernière a, semble-t-il, servi de leçon aux autorités, qui ont ainsi mis en place des mesures pour distribuer l’eau de manière équitable à toutes les régions de l’île.
Outre les mesures infrastructurelles prises sur les réseaux de distribution, soit à travers les projets de rénovation ou d’amélioration, ainsi que de raccordement, c’est également l’appui de la CWA, durant les six derniers mois, sur les nappes phréatiques au lieu des réservoirs qui permet aujourd’hui à ceux-ci d’afficher meilleure mine que l’année dernière.