Malgré la fin des travaux d’entreposage des 5.4 km de tuyau qui composent le raccordement de Mare Longue à Mare aux Vacoas, l’eau de Mare Longue n’est toujours pas déversée dans le réseau. Pour cause, les techniciens de la Central Water Authority effectuent toujours les tests hydrauliques pour s’assurer de la bonne tenue de la pression d’eau en marge de ce raccordement. Les tests devraient durer plusieurs jours encore avant qu’un rapport final ne soit remis à la CWA qui donnera ensuite le feu vert.
La CWA qui avait indiqué que les travaux de raccordements seront terminés début octobre indique qu’elle sera prête dans les délais pour assurer une distribution d’eau équitable sur le plateau central. En attendant la situation est toujours alarmante dans les régions de Plaines Wilhems, où le plus grand réservoir de l’île est actuellement à seulement 32 % de sa capacité. Les grosses averses de mercredi dernier sur le Plateau Central n’auraient donc apporté qu’1% d’eau en plus à Mare aux Vacoas, qui  affichait 31 % début octobre. Une situation nettement inférieure à la moyenne pour ce réservoir en cette période de l’année, où la sècheresse a déjà pointé du nez.
Si le Plateau Central compte sur le raccordement de Mare Longue à Mare aux Vacoas pour une distribution équitable en eau, il faudra attendre encore quelques jours. Lorsque le rapport favorable des techniciens de la CWA sera obtenue, quelque 20 000 m3 d’eau seront quotidiennement puisées de Mare Longue et déversées dans un conduit qui transporte l’eau de Mare aux Vacoas vers la station de traitement de La Marie. Normalement la CWA produit environ 120 000 m3 d’eau chaque jour à partir de Mare aux Vacoas pour être traité à La Marie et distribué sur le Plateau Central. Mais actuellement, elle ne produit que quelque 50 000 m3 par jour. Dès que les tests hydrauliques seront terminés, la CWA ne puisera qu 30 000 m3 d’eau de la Mare aux Vacoas et Mare Longue apportera les autres 20 000 m3 aidant ainsi la CWA à maintenir le cap.
La distribution d’eau sur le plateau central continuera à se faire à compte-gouttes, à défaut d’une fréquence d’une fois par jour entre 04h00 et 11h00. Toutefois, il ressort dés à présent que certains points d’alimentation accusent des baisses dans la pression d’eau. Selon nos informations, c’est en raison du niveau trop bas de Mare aux Vacoas. La CWA appelle à la compréhension des consommateurs leur recommandant de s’approvisionner, notamment pour les personnes qui vivent dans des maisons à étage, ou encore dans des régions situées en hauteur, au ground floor.
En ce qu’il s’agit de la situation de l’eau en général, hormis le Plateau Central, la CWA estime qu’elle aborde la saison de sècheresse de manière satisfaisante. A hier, le réservoir de Midlands affichait 94 % de sa capacité alors que celui de Piton du Milieu était à 84,6% de sa capacité. Des mesures palliatives, notamment avec le réquisitionnent de plusieurs rivières et nappes phréatiques contribuent à assurer une distribution d’eau plus ou mois normale dans les autres régions de l’île où l’eau est distribuée deux fois quotidiennement, indique la CWA.  Afin qu’il n’y ait pas de gaspillage d’eau, la CWA a entamé une campagne de sensibilisation. Cette campagne lancé début le début du mois d’octobre devrait durer jusqu’en décembre. Elle s’articule autour du thème « Nou dilo, anou servi li couma bizin ».
———————————————————————————————————————————
A COMPTER DE JANVIER 2012: Augmentation des tarifs d’eau
En dépit de cette situation critique, avec une distribution d’eau à compte-gouttes, la CWA devrait augmenter ses tarifs d’eau à partir de janvier 2012. Une hausse avalisée par le Conseil des ministres, vendredi dernier, avec notamment une indication que la hausse des tarifs pourrait varier dans une fourchette de 20 à 35 % dépendant du volume d’eau consommé.
Selon nos informations, cette hausse devrait se situer dans la fourchette de 20 à 35 %. Cette décision concerne les usagers consommant plus de 10m3 d’au par mois. Actuellement selon la grille tarifaire de la CWA, les usagers domestiques payent mensuellement, selon un tarif cumulé, Rs 4,50 les 10 premiers m3 d’eau. Les 5 m3 suivant coûtent Rs 5,50 et les 5 autres m3 d’eau Rs 7,50.
Suivant ce principe, le tarif des 10 m3 d’eau suivant coûteront Rs  9,50, les 20m3 suivant Rs 13,50, les 50m3 suivant Rs 18. Les 150m3 d’eau suivant coûtent Rs 24 alors que tout m3 d’eau additionnel sur ces 150m3 coûtent Rs 30. Cette hausse provoque déjà la grogne des consommateurs d’autant que certains consommateurs qui peinent à recevoir de l’eau chez eau en raison des coupures drastiques sur le Plateau Central, ne comprennent pas pourquoi leur facture d’eau demeure toujours le même alors qu’ils utilisent moins d’eau.