« Pa enn lavie sa. Depi enn semenn nu pa gagn delo. Pa coné couma pou cui manzé. Bizin attan camion vini 8h assoir pou kapav baign tibaba. Linz pe empilé. Na pli kapav ». Les doléances des habitants de l’Est se multiplient. Dimanche dernier, cette situation de détresse a provoqué une manifestation des habitants de Bramsthan. Jeudi, ce sont les habitants de Camp Ithier qui se sont regroupés pour crier leur colère et exaspération. Pour cause, le robinet est à sec. L’Est se trouve en effet depuis un mois, dans le rouge: le niveau des nappes phréatiques, principales sources d’approvisionnement pour cette région chutant drastiquement. Si la Central Water Authority (CWA) — qui a mis des camions citernes à disposition pour assurer la distribution d’eau dans toutes les régions affectées — assure que dès cette semaine « on devrait revenir à une situation moins stressante, des mesures urgentes ayant déjà été prises pour une distribution d’eau plus équitable dans la région Est », les habitants de Flacq désespèrent. « Sak coup zot pe dir sa. Fodé crier, manifesté pou zot donn ou inpé delo. »
Depuis près d’un mois, les ménagères s’en trouvent embarrassées quotidiennement par les coupures drastiques d’eau dans leur localité. Certes, ces abonnés de la CWA sont conscients de la pénurie d’eau qui prévaut principalement dans l’Est actuellement, mais ils sont indignés du fait que pas une seule goutte d’eau ne coule du robinet. « Couma pou fer. Enn vrai martyr. Tou le zour mem zistoir » ,disent-ils. D’autant que la plupart d’entre eux ont investi dans un réservoir d’eau. « Zot dir bizin met tank. Fini tank, zot dir bizin mett lapompe. Tou sa-là inn fer, me delo la pa monte ditou », raconte une habitante de Camp Ithier, âgée de 56 ans. Comme d’autres habitants de la région, elle ne comprend pas « couma CWA kapav laisse nu sans delo. » En dépit de ses douleurs aux hanches et aux pieds, cette dame doit transporter l’eau que vient livrer le camion citerne « enn fois letan », sur plusieurs mètres, et monter des escaliers pour pouvoir faire un peu de vaisselle.