La fête de la lumière sera célébrée ce dimanche. L’occasion de sortir nos plus belles lumières pour orner nos maisons. Mais attention toutefois, car il s’agit aussi de prendre certaines précautions, principalement au niveau de l’électricité.
Comme chaque année, le Central Electricity Board (CEB) revient… à la charge. Objectif : prévenir les citoyens des éventuels dangers liés à l’utilisation de lampes électriques. En premier lieu, indique le service public, il convient de tester préalablement ses ampoules et de vérifier que les câbles utilisés sont capables de supporter leur charge électrique. Au cas contraire, il suffit alors de se tourner vers le CEB afin d’obtenir une ligne additionnelle, et ce afin d’absorber le surplus de puissance électrique.
Autre précaution élémentaire : ne pas utiliser les guirlandes électriques en même temps que d’autres appareils à forte consommation énergétique, à l’instar de douches électriques, bouilloires ou encore climatiseurs… Sans compter que cette surcharge pourrait alors se répercuter sur l’ensemble du réseau, au risque de provoquer des pannes d’électricité.
Les abonnés devront également respecter les habituelles normes de sécurité. Il est ainsi conseillé d’éviter les connexions « bricolées » au moyen de douilles, connecteurs, adaptateurs et autres systèmes inadéquats. M. Jhumka, du CEB de Port-Louis, explique : « Bann utilisater bizin pass par elektrisien avan instal zot bann lamp pou plis sekirite. » Il est également conseillé d’utiliser un disjoncteur différentiel et de ne pas utiliser de multiprises afin de ne pas surcharger le câble d’alimentation.
Le CEB avise le public de veiller à ne pas rassembler les câbles, ce qui pourraient provoquer leur surchauffe, ainsi que de tenir les enfants à l’écart des installations et de les empêcher de jouer avec les ampoules. « Sak lanne, nou gagn problem pou sa fet la. Piblik bizin bien vizilan », ajoute-t-il.