Le président de la Mauritius Sanatan Dharma Temples Federation (MSDTF), Somduth Dulthummun, lance un appel « à toutes les organisations qui vont marquer la fête Divali dans les prochains jours. Je leur recommande vivement de ne pas oblitérer le cachet spirituel de cette fête et en gâcher son symbolisme en donnant trop de place aux spectacles et autres éléments du genre. »
Somduth Dulthummun indique que « nous avons fait une requête spéciale à la CWA et au CEB pour que durant les jours qui concernent la tenue de Divali, il n’y ait pas de coupures drastiques. Nous avons aussi lancé un appel au gouvernement car, cette année, la fête de Divali coïncide avec la période où les salaires sont versés. Nous demandons au gouvernement de faire un petit effort et de permettre aux employés de toucher leurs salaires avec une petite avance de quelques jours, cela afin qu’ils puissent tous terminer leurs emplettes et achever les travaux qui sont requis en marge de la fête. »
La MSDTF démarre demain sa série d’activités pour célébrer la fête de la lumière. « Le siège de l’organisme, à Port-Louis, accueillera, de 17 h à 20 h, une cérémonie officielle. Par la suite, le dimanche 23, la MSDTF avec la collaboration du conseil de district de Grand-Port/Savanne organise une autre activité dans la cour du SSS Souillac. Elle aura lieu de 16 h à 18 h. » Et parallèlement, poursuit notre interlocuteur, « nous aurons, comme chaque année, une série d’activités entre le 16 et le 26 pour ponctuer Divali. À cette même occasion, nous allons honorer un ministre, Anil Baichoo, pour l’excellent travail qu’il fait. »
Par ailleurs, Somduth Dulthummun était en Inde, en septembre dernier. « J’avais été invité par l’université Shobit, du Meerut, dans l’État d’Uttar Pradesh, où lors d’une cérémonie, j’ai été fait Honoris Causae. On m’a décerné cette récompense pour ma contribution dans le domaine social dans mon pays. » M. Dulthummun était Chief Guest de cette cérémonie, qui s’est déroulée le 25 septembre.