Les deux vedettes de Bollywood Madhuri Dixit et Farhan Akhtar ont sauvé la Divali Night qui s’est tenue samedi au Stade Anjalay Coopen à Belle-Vue. Prévu pour 19 h, le spectacle a démarré avec deux heures de retard, en grande partie dû au temps pluvieux dans le Nord de l’île.
La première partie du spectacle, d’une demi-heure, devait être assurée par des artistes locaux. Ainsi, d’aucuns s’attendaient à ce que l’ambiance de fête monte en crescendo avec la présence sur scène de l’actrice culte de Bollywood Madhuri Dixit, suivie de la rock star indienne Farhan Akhtar. Or, la pluie a poussé les spectateurs, peu nombreux en ce début de soirée, à s’abriter dans les gradins avant de timidement revenir à l’intérieur. Entre-temps, sur scène, l’on s’affairait à essuyer la piste pour que les danseurs puissent y évoluer sans risque de glisser. Les animateurs de la soirée, quant à eux, tentaient tant bien que mal de faire patienter le public.
C’est à 21 h que Madhuri Dixit a fait son entrée sur scène. Elle a été accueillie par un bouquet de fleurs offert par le ministre des Arts et de la Culture, Mookhesswur Choonee. Le Premier ministre, Navin Ramgoolam, qui avait annoncé sa présence, n’est toutefois pas venu. Madhuri Dixit devait souhaiter une joyeuse fête de Divali à tous et remercier le ministre Choonee, avant de gratifier le public d’un « Je t’aime ». Elle a donné le ton en lançant d’une voix mielleuse un « Ahaaa » d’un côté de la foule et un « Uhuuun » de l’autre, invitant le public à la suivre, avant de s’éclipser un court instant, laissant un sentiment de frustration chez le spectateur. Heureusement, cette nouvelle attente ne fut pas trop longue, la star revenant au bout de quelques minutes avec ses danseuses. Sa prestation, classique d’abord et populaire ensuite, a été à la hauteur de sa réputation, mais de trop courte durée : une dizaine de minutes. D’aucuns s’attendaient à ce qu’elle revienne pour un rappel pour danser sur Ek do teen, la chanson culte qui l’a propulsé au-devant de la scène internationale. Envie inassouvie…
La foule grossissante a dû patienter une dizaine de minutes de plus avant l’arrivée sur scène de Farhan Akhtar. Rempli d’énergie, l’artiste considéré comme le plus polyvalent de Bollywood a tenu en haleine un public pendant 90 minutes, enchaînant avec ses plus grands tubes dont Ahista Ahista du film Side effects of marriage, sorti cette année, et des morceaux de Rock on et de Dil Chahta hai. C’est avec une nouvelle effervescence que la foule, dont parmi des invités présents dans la loge des personnalités, a dansé sur le rythme espagnol de Senorita, du film Zindagi na milega dobara, un morceau écrit par Javed Akhtar et interprété, dans le film, avec la chanteuse espagnole de flamenco Maria del Mar Fernandez. La soirée a pris fin avec un spectacle de feu d’artifice, sous la pluie de Belle-Vue.