Le procès intenté à Sooresh Padaruth, un laboureur âgé de 56 ans habitant dans la région de Pamplemousses, a débuté il y a quelques jours sous la présidence de la magistrate Niroshini Ramsoondar. Le quinquagénaire est accusé de coups et blessures infligés sans intention de tuer, mais qui ont provoqué mort d’homme, en l’occurrence le dénommé Jerry Legallant, habitant de la même localité qui était âgé de 26 ans et qui travaillait comme receveur d’autobus. Selon le rapport d’autopsie du Dr Sudesh Kumar Gungadin, la mort a été causée par un coup de poignard au coeur.
Cette affaire a pour point de départ une rivalité entre partisans de deux équipes de football de Pamplemousses. L’accusé a plaidé non coupable. Il est défendu par Me Rama Valayden. La poursuite est représentée par Me Natin Beebeejaun.
Lors de la première audience du procès, quatre témoins ont déposé. Le jour de l’incident, a dit le constable Choytun, une rencontre de foot opposait les deux équipes, Bois-Rouge United et Saint-Etienne, lors de laquelle il y a eu une bagarre entre supporters. Suite à une requête reçue par la police de la localité, une patrouille, dont il a fait partie, s’est rendue sur le terrain où se jouait la rencontre. « Je suis entré en pleine bagarre pour m’enquérir de la situation. Là, j’ai appris qu’un dénommé Jerry Legallant avait reçu un coup l’ayant gravement blessé. Il a même été transporté à l’hôpital », a relaté le témoin. Il a ajouté que c’est en arrivant à l’hôpital qu’il a appris que Jerry Legallant avait déjà rendu l’âme. Le policier a précisé qu’il n’a pas vu la bagarre et, encore moins l’agresseur.
L’inspecteur Doomun a produit les dépositions données à la police par l’accusé. Donnant lecture de celles-ci, l’officier de police a dit que le laboureur a nié être celui qui a asséné le coup fatal à la victime. Sooresh Padaruth a notamment indiqué qu’il s’est rendu au match, où il est arrivé après le début de la rencontre. A un certain moment, il est allé acheter des cigarettes. Il a rencontré des supporters de Saint-Etienne qui consommaient de l’alcool. Ils l’ont invectivé, étant donné qu’il est partisan de l’équipe Bois-Rouge United. Il aurait ignoré les remarques faites à son endroit par les supporters adverses.
N’empêche qu’une bagarre aurait éclaté entre la victime et son présumé agresseur. Selon ce dernier, il ne lui a ni proféré des menaces ni infligé des coups de couteau. Selon sa version des faits, Jerry Legallant aurait chuté et serait tombé sur la lame du couteau. Par la suite, l’accusé a pris panique et s’est enfui. Il s’est rendu chez un parent dans l’est du pays et ce n’est que le lendemain qu’il s’est rendu à la police.
Le procès reprendra ses travaux en septembre prochain.