La 9e édition des Jeux de la Commission de la Jeunesse et des Sports de l’océan Indien (CJSOI), initialement prévue pour janvier de l’année prochaine à Djibouti, aura finalement lieu du 7 au 14 décembre 2014. Cette décision a été prise en consultations avec Devanand Ritoo, ministre de la Jeunesse et des Sports et président de cet organisme, suite à une menace d’attaque terroriste sur le pays.
Les autorités djioutiennes ont ainsi préféré ne prendre aucun risque pour cet événement. Toutefois, il n’y a eu aucun changement concernant le choix des disciplines qui demeurent l’athlétisme (masculin et féminin), le football (masculin), le tennis de table (masculin et féminin), le handball (masculin et féminin). Ram Lollchand, secrétaire général de la CJSOI, confirme cet état de faits. « La date a été reporté pour des raisons de sécurité. La réunion des experts se tiendra du 5 au 7 mars 2014 pour s’assurer qu’il n’y ait pas d’incidence concernant les règlements techniques. Toutefois, le programme qui avait été établi ne changera pas », a-t-il fait ressortir. Et d’ajouter : « Une nouvelle visite des sites de compétition sera effectuée et nous avons tout fait afin que les jeunes sportifs mauriciens ne soient pas pénalisés. »
Pour rappel, la première édition s’était déroulée à Maurice en 1995, plus précisément du 29 août au 2 septembre. Les principes fondamentaux de ces jeux étaient de privilégier la promotion de l’amitié et la fraternité entre jeunes de l’océan Indien. Le comité organisateur prévoit l’utilisation d’un hymne des jeux et non des hymnes nationaux. Un nombre de 609 jeunes entre 14 à 17 ans avaient participé à cet événement. La deuxième édition avait eu lieu aux Seychelles du 11 au 16 août en 1999. Huit nouvelles disciplines avaient été ajoutées, ce qui avait porté le nombre à treize.
La troisième édition s’était déroulée à Madagascar en 2001 du 11 au 16 août. Pour la première fois, deux îles, La Réunion et Mayotte, étaient combinées pour former une seule équipe. Le nombre de participants venant des six îles était chiffré à 771. En 2004, les Jeux ont été organisés dans quatre pays différents dont Maurice, La Réunion, les Seychelles et Madagascar. C’est ainsi que pour la première fois Djibouti a participé aux Jeux et est devenu un pays membre. Pour cette quatrième édition, un nombre de 639 participants venant des Comores, Djibouti, Madagascar, Maurice, La Réunion et Seychelles étaient présents.
Maurice a accueilli la compétition pour la deuxième fois en 2006, du 31 juillet au 5 août. Plus de 1000 sportifs et dirigeants ont participé à cette cinquième édition. Par la suite, en 2008, les Seychelles étaient devenus une nouvelle fois le pays hôte. C’était un événement grandiose car cette fois toutes les délégations ont été logées sur une île artificielle et cela a marqué l’histoire des Jeux. L’autre innovation était que pour la première fois, le football féminin avait été inclus parmi les disciplines retenues.
La septième édition de la CJSOI s’est tenue à La Réunion en 2010 du 20 juillet au 6 août, alors que l’édition suivante en 2012 avait eu lieu aux Comores du 9 au 6 juillet. Une première réussie au niveau des autorités comoriennes qui ont été félicitées pour cela. La neuvième édition est donc attendue en décembre 2014 avec le même enthousiasme et une préparation adéquate.