La projection du documentaire de Fanny Glissant, Les routes de l’Esclavage, au Green Village, à CotteauRaffin, ce soir, provoque la colère des habitants du Morne. Ces derniers ne comprennent pas pourquoi c’est ce lieu, appartenant à Agathe Desvaux de Marigny, qui a « chassé » des descendants d’esclaves sur un terrain au pied du Morne, qui accueille cette projection. « Non seulement le choix du lieu est déplacé par rapport au sujet du documentaire, mais cet endroit est inaccessible aux habitants du Morne.

Pourquoi n’avoir pas fait la projection dans le Village Hall par exemple ? » se demandent ces résidents du village. Ils veulent ainsi rencontrer la réalisatrice, Fanny Glissant, pour lui faire part des réalités du village du Morne. Ils lui donnent donc rendez-vous dans le Village Hall du Morne à 14h ce samedi pour lui exposer la situation. Ils rappellent également que le rapport Justice et Vérité avait recommandé que le terrain en question revienne aux descendants d’esclaves.

La projection est organisée par l’Association pour le développement du Morne (ADM) d’Agathe Desvaux de Marigny, l’Institut français de Maurice et le Centre culturel Nelson Mandela. Les habitants du Morne se demandent ainsi comment le centre, qui connaît très bien la situation, a pu s’embarquer dans une telle affaire.