Les demi-finales du simple dames U14 du tournoi Les Jeunes Dodos ITF-CAT ont été fatidiques pour Amélie Boy hier à Petit Camp. La Mauricienne, favorite au titre après sa victoire dans la manche précédente, n’a pas tenu le choc face à la Malgache Randy Randrianasoloson, qui l’emporta 6-4, 6-2 dans cette seconde partie du circuit. Par contre, Zara Lennon (U12) a confirmé ses prétentions en atteignant la finale, alors qu’Anthony Kwok Siong Yen (U12), Hemanshu Rambojun et Dean Dulthummon (U14) poursuivent crescendo leur parcours en demi-finales.
C’était un peu la grise mine hier à l’issue des demi-finales U14 filles. « Les résultats n’ont pas été aussi satisfaisants que dans le tournoi précédent. Certains joueurs ont craqué alors que d’autres sont tombés sur des adversaires vraiment plus forts », nous confiait sur un ton de déception le coach fédéral Jean-Marc Randriamanalina. À cet instant précis, Amélie Boy menait la première manche 4-3. Mais la Mauricienne concéda les trois jeux suivants face à une adversaire combative à souhait.
Randy Randrianasoloson, qui n’a pas encore 12 ans, était bien partie pour prendre sa revanche d’une demi-finale perdue 7-5, 3-6, 4-6 dimanche dernier dans la manche précédente. Avec un premier break à l’entrée du second set et un deuxième réussi au 7e jeu, elle contrôla le match 5-2 avant de conclure 6-2 sur sa deuxième balle de match.
« Aujourd’hui (hier), j’ai juste essayé de jouer mon jeu sans chercher à trop réfléchir, ce qui ne mène à rien. La dernière fois j’étais crispée et tendue. Mais cette fois j’ai toujours gardé ma concentration pour éviter tout passage à vide. Il me reste à affronter la finale qui, je l’espère, me reviendra dimanche », déclare la Malgache originaire de Tananarive.
Son but en participant au circuit est d’acquérir un peu plus d’expérience afin de recueillir des points au classement ITF. Ce n’est qu’à partir de janvier dernier, alors qu’elle devait toujours voyager pour jouer à des tournois, qu’elle a finalement décidé que c’était mieux pour elle de poursuivre ses études secondaires à distance en anglais dans le système américain. Elle entrera en 5e (Form II) en janvier 2013.
Dans l’autre carré, la Mauricienne Maelyn Chan Tam Neng, après un début encourageant, finira par sombrer face à la Réunionnaise Élisa Guiraud 4-6, 1-6. La perte de quatre balles de break à 4-5 dans le premier set aura été le tournant le match, estime le coach Jean-Marc Randriamanalina.
Reste qu’en U12 filles, Zara Lennon, 12 ans, a fait oublier sa désillusion au 2e tour dans la précédente manche en validant cette fois sa place en finale aux dépens de la Malgache Iariniana Tsantaniony 6-3, 6-3. « Cette fois, je suis bien entrée dans mon match et les coups sont partis tout seuls. C’est important pour moi d’essayer de me rattraper dans cette seconde étape car cela fait longtemps que j’attends cette finale. J’atteins enfin le but que je voulais depuis le début du circuit. La finale, je veux vraiment la gagner pour mon pays », avoue-t-elle. Zara Lennon, qui s’entraînait auparavant au Club Tennis Nord, a préféré se tourner vers les coaches fédéraux au centre de Petit Camp en alternance avec Ace Tennis à Grand-Baie (La Croisette).
Cette seconde étape du circuit se poursuit ce matin à Petit Camp avec les demi-finales U12 et U14 garçons. Les finales des doubles sont aussi à l’affiche à partir de 10h.