Le Premier ministre, qui participait samedi à la première cérémonie de remise des diplômes à la Doha Academy of Tertiary Studies, a invité les jeunes présents à garder leurs convictions et leurs valeurs. Outre Navin Ramgoolam et le ministre de l’Éducation tertiaire Rajesh Jeetah, aucun autre ministre n’a été convié à cet événement, a précisé le Manager de l’institution Sadek Polin. Étaient aussi présents le Dr Ghayth Al Kawaaree, ministre des Affaires islamiques du Qatar, et le Professeur Abdel Raham Ali, recteur du Khartoum International Institute for Arabic.
« Gardez vos convictions et vos valeurs. En ce moment, des gens parlent de réforme électorale. Ils se sont lancés dans des calculs pour savoir combien de siège chaque communauté aura. Ce n’est pas ça le plus important », a lancé Navin Ramgoolam. Et de poursuivre : « Ce qui est important, c’est d’avoir une personne forte comme leader qui n’est pas un suiveur – cela peut être moi ou un autre – qui raisonne et qui a le courage d’exprimer son désaccord. Un leader doit pouvoir dire non. Leadership ki ou bisin ena ».
Le Premier ministre a mis l’accent sur la définition de l’éducation et de la culture. Navin Ramgoolam a observé que l’intelligence ne se limite pas aux connaissances techniques et spécialisées et qu’elle doit également englober la culture, soit la poésie, la musique, la peinture, entre autres.
Le chef du gouvernement a promis de se pencher sur deux dossiers importants concernant la Doha Academy of Tertiary Studies : la recherche d’une formule pour venir en aide aux enfants pauvres fréquentant l’institution et la construction d’une passerelle surplombant l’autoroute afin d’éviter aux  jeunes d’avoir à faire un long trajet entre l’arrêt d’autobus et l’institution qui est extrêmement dangereux.
Sadek Polin, Manager de la Doha Academy of Tertiary Studies, a insisté sur la liberté religieuse dont jouissent les Mauriciens. Il a observé que dans le pays les femmes peuvent porter des vêtements à la manière islamique, des Hijab et des Abaya, voire des Niqab. Il a profité de l’occasion pour évoquer la question de best losers. « We are sure that whatever be the outcome of the electoral reform our Prime minister will do his best to safeguard the rights of the minorities ».
La Doha Academy of Tertiary Studies a été créée il y a une dizaine d’années. Elle compte actuellement 1 500 étudiants, a déclaré au Mauricien Nazir Ahmud, le président de l’institution.
La Doha Academy of Tertiary Education est une branche de la Doha Academy. « Nous ne sommes pas une université mais une post-secondary institution. En tant que telle, notre institution est reconnue par la TEC. Le programme d’études est dispensé en partenariat avec une université reconnue. Nous avons un accord avec l’Université de Karthoum. Après quatre ans de fonctionnement nous avons l’honneur d’avoir aujourd’hui nos premiers diplômés », a expliqué M. Ahmud.
« À la suite de l’introduction de l’Islamic Banking à Maurice, nous avons signé un memorandum of understanding avec l’International Islamic University of Islamabad pour lancer un programme de formation ».