La Private Secondary Schools Authority attend toujours une lettre officielle du ministère de l’Éducation pour enclencher les procédures pour le paiement de grants à Doha Secondary School – une promesse faite à cette école payante en décembre dernier soit à la veille des élections municipales. De ce fait, il est très peu probable que ce collège obtienne les premières subventions ce mois-ci. Sur la base de l’engagement gouvernemental, les élèves de cet établissement situé à Wooton/Phoenix ne paient plus la scolarité depuis le début de cette année.
Par ailleurs, les directeurs d’une dizaine de collèges payants réclamant eux aussi une contribution financière de l’État contestent les critères fixés récemment par le ministère de l’Éducation pour percevoir cet argent et ont écrit une lettre à ce sujet au Premier ministre Navin Ramgoolam. Ces protestataires comptent aussi envoyer une lettre à l’Equal Opportunites Commission. Face à ce mécontentement, le ministère n’écarte, selon nos informations, pas la possibilité de revoir ses critères. Une autre raison qui retarderait le paiement des grants à Doha.