La 5e édition de la Mauritius Business Law Review est maintenant disponible gratuitement en ligne. Elle fait la promotion de Maurice en tant que juridiction de référence pour l’arbritage international, notamment pour la région africaine.
L’arbitrage international est le maître mot de la 5e édition de la Mauritius Business Law Review (MBLR), en marge du congrès mondial du Conseil international pour l’arbitrage commercial (ICCA), qui se tiendra à Maurice en 2016. Parmi les auteurs de cette édition, l’on note la présence d’avocats mauriciens, à l’instar d’Anne-Sophie Jullienne, de Jamsheed Peeroo ou encore de Salim Moollan, mais aussi d’étrangers, comme Raphael Jakoba, du cabinet M.C.I. de Madagascar, et Benoît Lebars, du cabinet Lazareth Lebars de Paris. Cette 5e édition est qualifiée de « novatrice » par Me Marc Hein, éditeur de la revue. « Elle arrive sous forme d’e-book, une grande première dans le domaine de la publication légale à Maurice. Cette revue est le fruit d’un dur labeur et d’un travail d’équipe », a-t-il déclaré. « Il s’agit de l’unique publication mauricienne offrant un lien entre le droit et les affaires. De ce fait, elle s’adresse non seulement aux juristes, mais aussi aux professionnels et autres acteurs stratégiques du monde des affaires. Ses articles se focalisent sur le droit et les affaires, couvrant tout le spectre interréactionnel entre les deux. »
Les institutions d’arbritages basées à Maurice ont également contribué à cette édition par le biais de Barlen Pillay, de la Cour permanente d’arbitrage de la Mauritius Chamber of Commerce and Industry, Fedelma Smith, représentante locale du Permanent Court of Arbitration, et Duncan Bagshaw, Registrar du Mauritius International Arbitration Centre. La revue commence en outre par une présentation de l’arbitrage international du point de vue de l’exécutif par le Premier ministre, Navin Ramgoolam.