Après une première analyse de QuantiLAB, c’est au tour du Laboratoire de Courses Hippiques (LCH) de France de confirmer la présence de stanozololol dans l’échantillon « B » prélevé sur le coursier Artax le 18 juillet.

Rappelons que ce cas a été mis à jour après qu’Amardeep Sewdyal ait rapporté au Mauritius Tuf Club, avoir découvert une enflure anormale au niveau du cou de son cheval. Après un premier prélèvement d’urine et de sang effectué, une anormalité a été décelée dans l’organisme du cheval et une deuxième analyse effectuée avait confirmé la présence de stanozolol.

Par ailleurs, le Mauritius Turf Club a été informé par le Hong Kong Jockey Club Laboratory que le peptide VNFYAWK était présent dans l’échantillon « B » prélevé dans League of Legends le 14 juin 2018.  La présence de l’EPO humain, un produit illicite a été décelé dans le système sanguin du cheval entraîné par Preetam Daby qui figurait sur les entrées de la douzième journée.

Les deux cas feront l’objet d’une enquête prochainement.