Le dicton qui dit qu’il se passe toujours quelque chose au Champ de Mars n’a jamais été aussi vrai. En effet, nous avons assisté hier, aux alentours de 11h, à un revirement spectaculaire dans les quatre cas de dopage qui secouent le monde hippique depuis la 5e journée. Selon Benoit Halbwachs, les quatre cas de dopage, dont trois venant de l’entraînement de Shailesh Ramdin et le 4e du yard Jean-Michel Henry «ne sont pas des cas de dopage volontaires.» Le Général Manager du MTC a soutenu à Week-End hier au téléphone que les analyses faites par  le laboratoire Quantilab ont démontré la présence du produit incriminé,  5/Hydroxy/N/Mephylmorphinan (Dextromethorphan), dans la litière des quatre chevaux.