Développement dans le présumé cas de dopage d’un haltérophile mauricien. Le président de la Fédération mauricienne d’haltérophilie, Magarajen (Jimmy) Monien, nous a déclaré hier que l’athlète en question s’est dit personnellement au courant du cas et qu’il comptait faire parvenir, à la demande de la Regional Antidoping Organisation (RADO), tous les documents et autres prescriptions médicales relatifs à la prise d’un médicament utilisé par des asthmatiques.

« Pour l’instant, le cas est toujours on going. Le DTN (le Hongrois Dabja Constantin) a parlé à l’athlète et celui-ci lui a confié être au courant du cas, mais que l’Organisation régionale antidopage a envoyé un mail en ce sens, non à la fédération mauricienne, mais à mon ancienne adresse email personnelle que je n’utilise plus. J’attends donc que l’athlète me renvoie le même document pour prendre connaissance du cas », nous a fait part Jimmy Monien. « Le médicament est connu sous le nom de Ventolin. L’athlète en question a justifié la prise de ce médicament sous prescription médicale. La RADO lui a aussi demandé la date de la prise du médicament et de produire les documents médicaux. »

Jimmy Monien a également adressé lundi une correspondance personnelle à l’Organisation régionale antidopage pour demander des explications. Mais à hier, l’instance n’avait toujours pas réagi, dit-il. L’exécutif de la FMH se réunit aujourd’hui afin d’informer les membres où en sont les choses, mais aussi pour situer les responsabilités des uns et des autres en vue des Jeux des îles, comme cela avait été prévu avant que ne sur- vienne ce cas présumé de dopage. « Dès que nous obtiendrons confirmation du cas, nous allons convoquer l’athlète », soutient-il.