L’exercice tant attendu par le ministre des Finances vendredi soir a finalement laissé le mouvement sportif sur un goût d’inachevé. Hier le téléphone de la rédaction sportive de Week-End n’a pas cessé de sonner où nos interlocuteurs au bout du file ont exprimé leurs vives inquiétudes devant le peut de considération du Grand Argentier à l’égard de la communauté sportive. «C’est incroyable que le ministre des Finances n’ait pas jugé utile de donner un signal fort en faveur du sport en général. Aucune proposition tant sur la préparation des athlètes que sur les infrastructures. Encore une fois le sport est le parent pauvre», a-t-on fait comprendre à Week-End dans les différents commentaires. Il va sans dire que les débats s’annoncent plus qu’épique dans les jours à venir. D’autant que le député mauve Franco Quirin n’a pas manqué d’y ajouter son grain de sel dans les commentaires à chaud en affirmant que les «priorités du monde sportif mauricien ont été ignorées à nouveau» (voir hors texte), alors que le ministre des Sports, Devanand Ritoo affiche, lui, la confiance.
Venons-en d’abord dans les faits. Le ministre des Finances qui a considéré le sport comme un «outlet for our population to shake off their stress, improve their health and at the same time provide many of our young people with rewarding careers» a annoncé entre autres le financement de 27 bourses additionnelles pour les athlètes en phase de perfectionnement. Dans cette même logique le ministre des Finances a annoncé deux mesures qui touchent directement le Trust Fund For Excellence In Sports (TFES) qui sont (i) le financement du programme sport-étude pour 400 jeunes et (ii) une augmentation de Rs 2 millions (passant de Rs 12.5 à Rs 14.5 m) du budget alloué à cet organisme.
From bottom to top
Autre mesure  annoncée par Xavier-Luc Duval qui touche directement les athlètes, à savoir l’augmentation de 50% des allocations financières aux athlètes de haut niveau, tombant sous le High Level Sports Unit (HLSU). Le ministre des Sports a précisé à Week-End que cette mesure concerne les athlètes de tous les niveaux. «It’s from bottom to top», a insisté Devanand Ritoo. De ce fait ceux, qui comme Richarno Colin touchait Rs 16 000 comme bourse de haut niveau à la fin du mois d’octobre, obtiendront désormais une enveloppe financière de Rs 24 000 à compter de janvier 2013.
Le Grand Argentier a aussi annoncé — un peu bizarre comme annonce il faut le reconnaître — la relance des Jeux Inter-Collèges. «Most of us remember the thrills and passion generated by the Sports Inter-Colleges. This has been a training ground for our young athletes who latter climbed to international fame. The Minsitry of Sports will re-launch next year the famous Sports Inter-Colleges. A Special organizing committee will be set-up to oversee the event», a indiqué le ministre des Finances dans son discours pour conclurer sur le MJS.
Dans les faits, il faut aussi noter que le budget global alloué à ce ministère a connu une augmentation très sensible. Passant de Rs 452 millions en 2012 à Rs 484 millions pour la prochaine année financière. Soit une hausse de 7% seulement, mais qui représente cependant une somme de Rs 31 millions. Un point qui pousse le ministre des Sports à afficher une satisfaction, même si on note dans sa voix qu’elle soit mitigée. «D’abord je dois dire bravo au Premier ministre et le vice Premier-ministre pour avoir su présenter un budget cohérent et qui trouve le juste équilibre entre le sociale et les réalités du monde financier .  Certes comme tout ministre j’aurais aimé pouvoir disposer d’un budget plus important, mais je dois en premier reconnaître la conjoncture économique extrêmement difficile. Mais avec une augmentation de 7 % de notre budget, soit Rs 31 millions de plus et le nombre de mesures annoncées par le ministre des Finances, cela démontre au plus haut point l’importance que ce gouvernement porte pour le sport», a soutenu le ministre.
«Les JIOI 2015 pas oubliés»
Devanand Ritoo récuse le fait que les dotations budgétaires 2013 pour son ministère soient loin des attentes. «Je crois, qu’une fois de plus, les dotations pour mon ministère viennent prouver que le gouvernement veut consolider nos acquis et nos structures à savoir les Pôle Jeunes et les Pôle Espoirs et aussi l’élite en donnant un plus value de 50% aux bourses pour l’élite. Puis il est faut aussi savoir que les Rs 31 millions supplémentaires vont me permettre de nous lancer  dans la préparation pour les Jeux des Iles de 2015 que je n’ai pas oublié, même si aucune mention n’a été faite dans le budget 2013», avance le ministre.
Ce dernier se retrouve aussi avec un dossier qui ne sera pas facile à gérer à savoir la relance des Jeux Inter-Collèges, longtemps annoncée mais jamais réussi. «Maintenant que le ministère des Finances nous donnera les moyens pour accomplir cette tâche, je compte bien, une fois le budget voté, réunir tous les stakeholders de ce dossier pour faire avancer cette cause», a souligné Devanand Ritoo.