Cinq suspects ont été appréhendés par le Central CID dans une affaire de fraude douanière à l’importation d’une cargaison de chaussures de la République Populaire de Chine d’une valeur de Rs 4 millions. Jhomun Shawanz, chauffeur de son état, et son frère Shabir et Chandan Boomallee, commis dans une compagnie de fret, ont déjà été inculpés provisoirement du délit de Conspiracy to Commit Larceny alors que deux autres, Daniel Chan Kan Lon, Department Supervisor dans la compagnie de fret et Swalay Kaudeer, devaient comparaître devant le tribunal de Port-Louis à la mi-journée sous la même charge.
Une fraude à l’importation de chaussures importées de la République Populaire de Chine était soupçonnée par la Commercial Fraud Unit de la douane à la Mauritius Revenue Authority. Une cargaison de 88 paquets de chaussures, d’une valeur de Rs 4 millions, fut débarquée le 21 novembre dernier pour le compte d’une compagnie dont le représentant est un habitant de Trèfles. Cette cargaison fut stockée dans les stores de la compagnie de fret avec des instructions formelles au Warehouse Keeper de même qu’aux douaniers affectés qu’à aucun moment ces marchandises ne soient livrées.
Des officiers de la Commercial Fraud Unit de la MRA avaient même apposé des scellés sur ces 88 paquets avant de les placer dans une zone spécifique du Warehouse à partir du 2 décembre. Une première tentative de dédouaner ces marchandises a échoué le 7 décembre. L’importateur avait eu pour prétexte qu’il avait égaré les documents de la douane. Cette requête fut rejetée.
Le 29 décembre dernier, une nouvelle requête fut soumise à la douane en vue d’amender le nom du destinataire de la cargaison. Nouveau refus des officiers de la Commercial Fraud Unit de la MRA en date du 31. Toutefois, le 6 janvier quand les officiers de la Commercial Fraud Unit ont débarqué à la Warehouse, les scellés sur les 88 paquets avaient été endommagés avec des marchandises emportées.
Un examen des enregistrements des caméras de surveillance devait confirmer que le 29 janvier dernier entre 8 heures 40 et 11 heures 15, des employés de la compagnie de fret manipulaient cette cargaison de chaussures sans aucune autorisation douanière.
L’enquête du Central CID se poursuit avec d’autres arrestations en vue…