Dans le sillage de l’enquête sur le double meurtre à Valton, le suspect Yusuf Nurudin, 35 ans, a été interrogé par la police aujourd’hui en présence de son avocat Me Nadeem Hyderkhan. Depuis son arrestation dimanche, il nie toute participation dans le meurtre de son épouse Neha Ghoorah-Nurudin, 25 ans, et de son rival Navin Gunputh, 40 ans. Ces derniers, retrouvés dans une voiture au fond d’une rivière, ont eu la gorge tranchée.
Entre-temps, les enquêteurs ont voulu obtenir des informations sur la relation entre les deux victimes. Ils ont une fois de plus interrogé le père de Neha, le policier Ranjit Ghoorah. Cet élément de la National Coast Guard (NCG) a indiqué qu’il entretenait de très bonnes relations avec Yusuf Nurudin qui lui confiait ses déboires en apprenant que sa femme le trompait avec son ex-petit ami. Bien décidé à régler ce problème, Ranjit Ghoorah avait parlé à sa fille en présence de Yusuf Nurudin pour lui demander de mettre fin à toute relation avec Navin Gunputh. Selon lui, la jeune femme « avait promis de faire le nécessaire », mais sans effet.
Le 21 juillet, Neha Ghoorah serait partie avec son amant et elle n’est pas rentrée à la maison. Croyant qu’elle se trouvait chez les Ghoorah, Yusuf Nurudin avait fait le déplacement chez ses beaux-parents dans la soirée, mais la jeune femme n’y était pas. Ce détail a été confirmé par Ranjit Ghoorah, qui a été autorisé à partir après son interrogatoire.
Par ailleurs, la police tente de déterminer comment la Honda Civic de Navin Gunputh s’est retrouvée dans le bassin Cosigny avec Neha Ghoorah et lui à l’intérieur. Si la police a écarté la thèse d’une fausse manoeuvre, cependant elle soupçonne qu’une personne ne peut pousser le véhicule dans ce ravin et que le meurtrier a bénéficié d’une complicité. Cette piste est explorée par les enquêteurs qui attendent les résultats des prélèvements effectués sur le véhicule. Entre-temps, les plongeurs du Groupement d’Intervention de la Police mauricienne (GIPM) ont vainement tenté de retrouver l’arme du crime dans l’eau lundi. De son côté, Yusuf Nurudin a été traduit au tribunal de Pamplemousses où une double accusation provisoire de meurtre a été logée contre lui. La police ayant objecté à sa remise en liberté conditionnelle, Yusuf Nurudin demeure en détention préventive.