Le 12e anniversaire de l’autonomie de Rodrigues a été célébré dans une ambiance authentiquement rodriguaise dimanche dernier, lors d’une cérémonie protocolaire et de manifestations populaires organisées au stade de Grande-Montagne. La chief-guest, la vice-présidente de la République, Monique Ohsan-Bellepeau, a souligné que le processus d’autonomie était bien sur les rails en dépit des changements des partis politiques à la tête de l’Executive Council de l’Assemblée régionale.
Les Rodriguais ont été nombreux à faire le déplacement pour marquer dignement cet événement. La cérémonie protocolaire s’est déroulée au stade de Grande-Montagne entre 14 h et 18 h, dimanche dernier. Outre le traditionnel défilé des forces de l’ordre, la cérémonie s’est faite au son de tambours, d’accordéons et du « sega tipik ».
Au cours de la cérémonie officielle, la chief guest s’est réjouie du succès de la manifestation, ajoutant « qu’après 12 ans, l’autonomie de Rodrigues est bien sur les rails ». Elle a salué les efforts visant à instaurer une démocratie participative à Rodrigues, ajoutant que beaucoup de choses avaient été accomplies en 12 ans. Malgré une succession de chef-commissaires à la tête de Rodrigues, tous avec un style et une politique différente, l’autonomie s’en serait retrouvée renforcée, selon elle. Et de constater que les développements d’infrastructures avaient nettement progressé, notamment dans les améliorations apportées au niveau de vie des Rodriguais.
Pour sa part, le chef-commissaire Serge Clair a déclaré que les 12 ans d’autonomie avaient permis de revoir la façon d’agir dans l’île, soutenant que les Rodriguais n’y étaient plus réticents et se faisaient graduellement à l’esprit de l’autonomie. « L’autonomie octroie au peuple de Rodrigues une reconnaissance de sa terre, ses capacités intrinsèques et ses valeurs, et confirme son identité et ses cultures. C’est une volonté de la part des Rodriguais de prendre leurs responsabilités et de mener leur pays à bon port », devait-il ajouter.
Dimanche matin, un dépôt de gerbes au monument de l’Autonomie, à Malabar, a vu la participation de la vice-présidente de la République, Monique Oshan-Bellepeau, du Chef-commissaire Serge Clair, du minority-leader Gaëtan Jhabeemissur, des commissaires et d’autres personnalités de l’île. Le monument de l’Autonomie fut érigé en 2003 pour marquer le premier anniversaire de cette étape de l’émancipation politique de Rodrigues. Cette année, le monument a été agrémenté de deux panneaux, expliquant respectivement la signification des armoiries de Rodrigues et du monument lui-même.
Dans le cadre des célébrations, trois médailles de citoyenneté d’honneur ont été attribuées à Fong Weng Poorun pour sa contribution dans l’avancement de Rodrigues et de la République de Maurice, à Marimootoo Lachoomanum pour sa contribution dans l’électrification de Rodrigues et au Rodrigues College pour son concours à l’éducation.
Les neuf récipiendaires des médailles de la reconnaissance rodriguaise sont : Jean-André Lois Allas pour sa contribution aux télécommunications ; Bing Crosbie Augustin pour sa contribution au plan sportif ; à titre posthume, Christian Baptiste pour son apport au social et à la politique ; FACER pour sa contribution dans le développement de l’économie et de l’agriculture ; Laurenza Gaspard pour son apport au plan culturel ; Jean-Marie Henriette pour sa contribution dans la formation des jeunes ; Raoul Luchesie pour sa contribution dans la fonction publique ; la Rodrigues Scouts Association pour sa contribution dans le domaine social ; et Ningchouy Younyan pour sa contribution dans les services de santé.