Le Dr Nelvina Packiry Poullé est spécialisé en endocrinologie, une branche de la médecine qui a trait au fonctionnement des hormones dans le corps. Elle nous explique qu’« il est possible de prévenir le développement du diabète, qui est un dysfonctionnement hormonal entraînant un manque ou une résistance à l’insuline ». « 90 % des diabétiques sont obèses », nous dit-elle. « Et le plus alarmant, c’est que le diabète est de plus en plus diagnostiqué chez les enfants et les jeunes adultes. »
Dr Packiry Poullé, est-il possible de prévenir le diabète en modifiant son mode de vie ?
Le diabète de type 2 se développe chez une personne qui est génétiquement prédisposée au diabète et qui a un mode de vie qui favorise l’apparition de la maladie, entraînant notamment un apport calorique excessif, mais une dépense de calories insuffisante provoquant l’obésité. 90 % des diabétiques sont obèses. Les personnes d’origine asiatique ont tendance à avoir un risque de diabète élevé, caractérisé par un indice de masse corporelle (IMC) de 23, tandis que les personnes d’origine européenne ont un risque accru d’avoir un IMC de 25. L’IMC est un calcul mesurant l’excès de poids en prenant en considération le tour de hanche et la taille. De ce fait les personnes d’origine asiatique doivent faire plus attention à leur poids.
Comment prévenir le diabète de type 2 ?
En faisant quelques changements dans notre mode de vie, il est possible de prévenir le développement du diabète. Ce qu’il faut, c’est une alimentation saine et une activité physique régulière. Trop peu de sommeil ou dormir à des heures peu conformes à notre horloge biologique naturelle augmente le risque de développer le diabète et l’obésité. Donc essayez de dormir au moins huit heures par nuit. Le stress peut aussi augmenter le risque de diabète, essayez de vous détendre autant que possible et ayez des activités déstressantes.
Quel type d’alimentation recommandez-vous ?
Une alimentation saine devrait être adoptée par toute la famille. Il faut commencer à éduquer les enfants pour que cela devienne une habitude chez eux de manger de façon équilibrée. Commencez à introduire progressivement les aliments sains à leurs repas. Lisez les étiquettes lors de l’achat des produits alimentaires, choisissez ceux qui ont le moins de sucres ajoutés, le moins de matières grasses et un plus grand apport nutritif. Le contrôle des portions est important. Obtenez vos glucides (sucres) en mangeant des fruits, des légumes, des grains entiers, des légumineuses, des produits laitiers faibles en matières grasses. Préférez les grains entiers comme le riz brun et le pain au blé entier car ils sont digérés plus lentement, contiennent des fibres et ont un apport nutritif plus important. Pour les protéines, choisissez des viandes maigres, des produits laitiers allégés, des haricots, des produits à base de soja. Les protéines vous aident à être rassasié plus longtemps et vous éviteront d’avoir faim entre les repas.
Il y a les bonnes et les mauvaises graisses, comment choisir ?
Limitez les graisses saturées à au moins 7 % des calories totales que vous consommez par jour et réduisez les acides gras trans qui ne doivent pas dépasser plus de 1 % des calories. Les graisses saturées sont présentes dans les aliments d’origine animale tels que la viande et les produits laitiers. Les acides gras trans sont présents dans la margarine, les fritures et les pâtisseries commerciales. Sur les étiquettes des produits alimentaires, les acides gras trans sont présentés sous l’appellation de « matière grasse végétale » partiellement hydrogénée. Préférez les acides gras mono-insaturés présents dans les huiles d’olive, de canola, de noix, de tournesol, de maïs, les acides gras oméga 3 présents dans le saumon, les sardines, les amandes, les walnuts et les acides gras oméga 6 qui se trouvent dans les céréales et les oeufs.
Quelle quantité de fruits et de légumes recommandez vous quotidiennement ?
Mangez au moins 5 à 7 portions de fruits et de légumes par jour. Cela vous apportera suffisamment de fibres alimentaires, de vitamines et de minéraux. Choisissez des fruits en collation au lieu d’opter pour des aliments à haute teneur en calories et en matières grasses comme les chips, le chocolat qui par ailleurs n’offrent pas beaucoup d’intérêt nutritionnel.
Quel est le rôle des fibres alimentaires ?
Elles diminuent le taux de cholestérol et de glycémie (sucre) dans l’organisme. Choisissez des céréales riches en fibres, contenant plus de 5 g de fibres par portion. L’apport de fibres quotidiennes recommandé est de 14 g pour chaque mille calories consommés.
Quelles sont les boissons à bannir pour prévenir voire contrôler le diabète de type 2 ?
La consommation de boissons gazeuses et de jus en boîte peut entraîner un risque accru de diabète car ils ont une teneur élevée en sucres en plus de n’avoir aucune valeur nutritive. Il est important de préciser que même les boissons gazeuses dites light ne sont pas recommandées car le cerveau pense à tort que des sucres sont disponibles et cela amène la personne à avoir envie de consommer des aliments sucrés. Pour étancher votre soif, buvez de l’eau. Si l’eau en tant que telle ne vous semble pas très attrayante, vous pouvez aromatiser votre eau avec des citrons tranchés, des feuilles de menthe ou faire du thé glacé maison. Faîtes vos propres jus de fruits en passant les fruits de votre choix dans un blender.
Quel type d’activité physique est recommandé ? Tous les exercices se valent-ils ?
Le but est d’être actif. Il vaut commencer progressivement. Faites autant que pouvez et augmentez jusqu’à un niveau que vous pouvez tolérer. Par exemple faites une marche de 15 minutes après le dîner ou le matin, faites un peu de jogging, prenez les escaliers au lieu de prendre l’ascenseur. Faites en sorte d’avoir 30 minutes d’activité physique par jour. Vous n’avez pas besoin d’en faire pendant 30 minutes d’affilée. Par exemple vous pouvez en faire 10 minutes le matin, 10 minutes à midi et 10 minutes le soir, selon votre emploi du temps. Idéalement s’il n’y aucune contre-indication médicale, il est recommandé de faire au moins 150 minutes d’activité physique aérobique modérée par semaine, comme le jogging, la natation, et au moins deux jours d’exercice dit de type resistance training employant des poids ou du même poids corporel pour commencer. L’exercice physique brûle les graisses, renforce la masse musculaire et augmente la sensibilité à l’insuline.
Comment contrôler son poids ?
Si vous êtes en surpoids ou obèse, une perte de poids de 5 % à 7 % de votre poids initial est recommandée. Cela peut réduire le risque de développer un diabète de type 2. La perte de poids et l’exercice physique entraînent une meilleur contrôle de l’insuline. La perte de poids peut être réalisée en combinant un régime hypocalorique à faible teneur en graisses et l’exercice physique. Ne perdez pas plus de 500 g par semaine. Le contrôle des portions est important, remplissez votre assiette à moitié de légumes, puis à un quart de glucides et à un quart de protéines. Utilisez une plus petite assiette pour vous aider à contrôler les portions.
(Plus d’informations peuvent être obtenues en téléphonant au 826 2308 ou à l’adresse email nelvinapp@hotmail.com)