La journée mondiale de la broncho-pneumopathie est organisée chaque année le 18 novembre pour mieux informer les patients au sujet de cette maladie pulmonaire irréversible qui se traduit à un stade avancé par une destruction des poumons. Le Dr Nolwenn Davy, Consultant pneumologue à Apollo Bramwell Hospital, explique qu’il vaut mieux prévenir car il n’existe pas de traitement miracle pour arrêter ou freiner l’évolution de la maladie. À Maurice, les hospitalisations pour les maladies pulmonaires ont augmenté au cours des dix dernières années. En 2014, 1 391 Mauriciens souffrant de maladies chroniques des poumons (bronchite, emphysème et pathologies obstructives) ont été admis dans les hôpitaux publics.