Une conférence sur les hépatites virales sera animée par le Dr Prithiviputh Ritoo le lundi 16 novembre à l’auditorium Octave Wiehe, Réduit, sur le thème “Connaissez les hépatites et agissez”. « C’est la première fois que nous sommes parvenus à avoir des gens du ministère de la Santé. Il est très important de sensibiliser les Mauriciens à cette cause. En Écosse s’est tenu au mois d’octobre le premier sommet de la Semaine mondiale des Hépatites. » Fondateur de l’association HEP Support, le Dr Ritoo relève que l’hépatite est la cause de 4 000 décès par jour dans le monde. « Cette maladie est encore inconnue des Mauriciens, mais il est temps de tirer la sonnette d’alarme ».
Trois types d’hépatite existent : l’hépatite A, qui peut être transmise par l’eau ou la nourriture contaminée (le virus se trouve aussi dans les selles contaminées), l’hépatite B, qui se révèle plus infectieuse et se transmet par contact avec le sang, le sperme ou tout autre liquide biologique d’une personne infectée, et enfin l’hépatite C, qui se transmet principalement par contact avec le sang d’une personne infectée.
Pour détecter la présence d’hépatite B ou C, le médecin procède à des examens sanguins. Une évaluation du degré d’avancement de la maladie et la nécessité de ce traitement sont alors établies. Dans certains cas, explique le Dr Ritoo, le médecin peut aussi faire une ponction pour une biopsie du foie, qui consiste à prélever à l’aide d’une aiguille un minuscule fragment de cet organe. « Cela permet de rechercher les signes d’hépatite B ou C et des lésions du foie. » Pour le Dr Ritoo, le mot d’ordre est : « Faites vous dépister, vacciner. Un traitement efficace est disponible. Il suffit de contacter Hep Support. » Des informations concernant l’hépatite seront données lors de la conférence à l’auditorium Octave Wiehé le lundi 16.