En Chine et dans diverses régions du monde, les membres de la communauté chinoise célèbrent la Fête du bateau-dragon le cinquième jour du cinquième mois lunaire, ce qui correspond à la période entre la fin mai et début juin. Si les festivités varient d’un pays à l’autre, elles n’en présentent pas moins des points communs. À Maurice, ce rendez-vous annuel, qui se déroule au Caudan Waterfront, est présenté dans le respect des traditions: régates de bateaux-dragons et une cérémonie de riz en mémoire des hommes vaillants qui ont essayé de sauver le bien-aimé Qu Yuan qui, selon une légende chinoise datant du 3è siècle a.v J-C, se serait jeté dans la rivière Mi Lo par désespoir. Cette neuvième édition qui s’est tenue dimanche dernier a aussi été l’occasion d’offrir au public un spectacle culturel avec chants et danses de la Liaoning Song and Dance Troupe.
Ambiance résolument asiatique dimanche dernier au Caudan Waterfront à Port-Louis. Le Dragon Boat Festival, organisé à Maurice par la Dragon and Lion Federation avec le soutien du ministère des Arts et de la Culture et l’ambassade de Chine à Maurice, a permis aux Mauriciens de découvrir un pan de la culture chinoise. Cette fête commémore la légende d’un patriote de légende en Chine : Qu Yuan (Chu Yuan) qui, au 3ème siècle a.v J-C s’était insurgé contre la corruption du gouverneur de la province de Hunan, se jeta dans la rivière Mi Lo par désespoir.
Les populations locales, pour le sauver, se précipitèrent vers leurs bateaux, ramèrent à toute vitesse afin d’effrayer les poissons qui pouvaient le dévorer. Dans l’espoir de retrouver son corps, ils jetèrent dans l’eau des zongzi, boules de riz enveloppées dans des feuilles de bambou, afin de nourrir les animaux aquatiques de la rivière pour qu’ils épargnent Qu Yuan.
C’est ainsi que chaque année, les cérémonies de riz honorent les hommes vaillants qui ont essayé de sauver le bien-aimé Qu Yuan. Et des boulettes de riz, ou zongzi délicieusement savourées, symbolisent les offrandes de riz au glorieux Qu Yuan.
Des personnes de différentes régions de Maurice ont été invitées à participer à la course. Cet événement à la fois culturel et sportif s’adresse au public, de toutes communautés confondues. «La fête du bateau-dragon est une fête nationale et réunit toutes les communautés», nous dit Mike Wong, vice-président de la Dragon and Lion Federation.
La course a réuni 23 rameurs et s’est déroulée dans la rade de Port-Louis. Huit équipes étaient en lice pour cette course amusante. L’embarquement — un bateau en forme de dragon — utilisé peut accueillir 22 personnes dont 20 rameurs ou pagayeurs, les deux autres dirigeant le bateau et tenant le drapeau de l’équipe. Cette 9ème édition a vu la victoire du Kwong Hwa Lion Group.
Pour animer cette journée, la troupe Liaoning Song and Dance qui était aussi la vedette de cette journée, a offert un spectacle d’une demi-heure: danses et chansons pour faire voyager le public au pays du dragon. Le Dragon Boat Festival met aussi à l’honneur l’aspect gastronomique de cette fête, et impossible de faire l’impasse sur le zongzi, une spécialité culinaire en souvenir de la mort du grand poète de la Chine antique Qu Yuan. Le riz est emballé dans des feuilles de bambou ou de roseau de forme triangulaire.
Ce Festival de bateaux-dragons a été organisé pour la première fois à Maurice en 2005. En 2009, l’UNESCO a inscrit cet événement sur la liste du patrimoine culturel immatériel de l’humanité.