Ron Aza et Damien Alexandre
  • Ron Aza, habitant cité Hibiscus, avait tenté de porter secours à son camarade Damien Alexandre en difficultés lors de la reconnaissance d’un parcours le long de la rivière Constance

Le groupe de scouts de Flacq, notamment de la paroisse de Sainte-Ursule, a été frappé par un dévastateur coup de sort. Deux des leurs, Ron Aza, 18 ans, habitant Cité Hibiscus, étudiant à la polytechnique Sir Guy Forget à Centrede-Flacq, et Damien Alexandre, ayant presque le même âge, de Cité Argy, ont péri noyés dans la rivière Constace. Ce double drame s’est déroulé en début d’après-midi d’hier, soit peu après 14 h. A l’annonce de cette triste nouvelle, les parents des deux victimes de même que leurs camarades du groupe de scouts de Flacq étaient inconsolables, car rien ne laissait présager un tel événement dramatique.

De par leur engagement dans leur quotidien, ces deux jeunes respiraient la vie. Berni Aza, le père de Ron, tente de comprendre ce qui aurait pu se passer dans la journée d’hier le long de cette rivière traversant la région. “Mo pa ti laba. Mo pa konné kine arrive. Ki mo pou dir ou. Saki mo ine appran se Ron ti truv so kamarad an difikilté dans la rivyer. Li ine seye alle tir li ladan. Malrezma, li usi li ine alle”, a-t-il confiié à Week-End en retenant ses larmes.

Comme c’est le cas tous les samedis, le jeune Ron Aza était parti pour sa réunion de scouts hebdomadaire de 14 h à 17 h. “Hier, Ron avait eu pour mission d’aller effectuer la reconnaissance d’un parcours dans la nature pour une prochaine sortie organisée avec d’autres scouts de Flacq. Li ine fini traverse ek arrive kot landrwa ki bizin kan li réalise ki Damien dan problem. Il s’est jeté à l’eau, mais n’a pu réaliser ce dont il s’était donné comme mission, soit parvenir à réaliser le sauvetage de son camarade”, répète le père comme pour se faire une raison ou encore se donner une consolation.

Le GIPM à contribution

L’alerte fut donnée et, dans un premier temps, les secouristes ont rencontré des difficultés pour retrouver l’une des victimes dans l’eau. Le corps de Damien Alexandre aurait été repêché en premier. Finalement, des éléments du Groupement d’intervention de la police mauricienne (GIPM) ont été mis à contribution pour les recherches. Le second corps repêché, les dépouilles ont été transférées à la morgue de l’hôpital pour les besoins d’autopsie. Le corps de Ron Aza portait des traces de blessures, sans doute a-t-il été malmené par le courant de la rivière et la topgraphie de la région.

D’autres sources, dont une version à être confirmée du côté de la police, avancent que le groupe de scouts comprenant onze membres était parti nettoyer un parcours le long de la rivière Constance pour une sortie éventuelle. Ce ne serait qu’à la fin de l’exercice que le drame s’est joué quand l’une des deux victimes se serait jetée à l’eau pour une baignade. Mais dans l’entourage des proches des victimes, cette thèse d’une sortie qui aurait mal tourné ne serait pas validée. En tout cas, ce double drame — les funérailles des victimes prévues aujourd’hui en l’église de Sainte-Ursule — a suscité de vives émotions au sein de la communauté des jeunes de la région de l’Est, notamment de Flacq.

Depuis la confirmation de ces deux noyades, les messages et marques de sympathie ne cessent d’affluer sur les pages Facebook. La police a ouvert une enquête en vue d’établir les circonstances de cette tragédie.