Alors que l’homme d’affaires sud-africain Peter Wayne Roberts a été inculpé provisoirement du meurtre de son épouse, la famille de cette dernière a réclamé une contre-autopsie. Laquelle a été pratiquée vendredi, non pas à la morgue mais dans le centre funéraire d’Elie & Sons à Beau-Bassin, et ce, malgré les protestations du Dr Satish Boolell, chargé de l’exercice. Les conclusions sont attendues lundi et seront soumises à Me Glover, avocat du frère de Lee-Ann Palmarozza, 35 ans, ayant fait le déplacement à Maurice.
Shaun Palmarozza est arrivé à Maurice pour comprendre les circonstances entourant la mort de sa soeur. Dès l’annonce de ce drame, celui-ci avait rejeté la thèse de l’accident. Il a été assigné comme témoin en vue d’éclairer les enquêteurs sur le type de relation qu’entretenaient les deux époux.
 Peter Wayne Roberts, propriétaire d’une villa à Anahita Resort, a été en fin de semaine provisoirement inculpé du meurtre de son épouse Lee-Ann. L’enquête de la Major Crimes Investigation Team (MCIT) de l’ASP Dieudonné Gérard a statué que son époux a été la dernière personne à l’avoir vue vivante avant qu’il ne donne l’alerte peu avant minuit.
Cette alerte pour disparition s’est apparentée à une mise en scène, le corps sans vie de la Sud-Africaine ayant été retrouvé peu de temps après flottant dans la piscine de la villa.
Les enquêteurs ont soupçonné un foul play en raison des ecchymoses retrouvées sur le corps de la victime. Soupçons confirmés après les conclusions de l’autopsie pratiquée par le Chief Police Medical Officer, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, en raison d’hématomes à la tête et à la gorge, et à des traitements de saignement interne.
Une surveillance discrète des mouvements de l’époux a démontré que, contrairement à ce qu’il avait dit, le suspect a tenté de quitter le territoire mauricien le 2 janvier au lieu du 11 comme il l’avait prétendu. Ainsi, sur la base des premières indications fournies par la MCIT, le Passport and Immigration Office l’a interdit de quitter Maurice avant de le remettre aux mains des hommes de l’ASP Gérard.
Dans un premier temps, le suspect n’a pu être interrogé car, sur l’avis du médecin de la police, il avait été admis à la High Security Section de l’hôpital Brown-Séquard. Ce ne fut que dans la journée de mercredi dernier qu’il a obtenu sa décharge de l’hôpital.
Peter Wayne Roberts a comparu dans la semaine devant le tribunal de Flacq sous une inculpation provisoire de meurtre et a été reconduit en cellule. Selon les premières indications fournies à la police, il allègue que sa compagne, mère d’un enfant en bas âge, s’était blessée lorsqu’elle a glissé alors qu’ils dansaient.
Or, le personnel d’Anahita interrogé dans le cadre de cette enquête soutient cependant que le couple s’était disputé pendant toute la soirée du dimanche 28 décembre et qu’à au moins trois reprises la victime était venue solliciter l’aide des employés, soutenant qu’elle subissait des actes de violence de la part de son conjoint.