Après avoir été placé en état d’arrestation dans le cadre de l’enquête sur le drame de l’Île Plate, survenu samedi matin, et où une touriste se trouvant sur un trimaran a été emportée par une houle sourde, Jayson Herts, alias Jackson, le skipper, a été remis en liberté conditionnelle après sa comparution en cour. Il a d’abord comparu devant la Bail And Remand Court hier, où sa remise en liberté contre une caution a été acceptée. Il s’est rendu au tribunal de Mapou dans la matinée en compagnie de son avocat, Me Arassen Kallee, pour régler les procédures de sa remise en liberté sous caution. Jayson Herts a également déjà donné sa version des faits sur cet événement tragique, qui a fait un mort et huit blessés.
Ce drame en mer, qui s’est joué dans les parages de la passe, intervient un peu moins de trois semaines après le double drame de Belle-Mare, où un couple français avait été tué par le passage d’un bateau de plaisance. Samedi matin, le trimaran Babacool – avec 13 ressortissants étrangers à bord et un skipper accompagné de son assistant – s’est retrouvé enveloppé par de fortes vagues entraînant la chute d’au moins cinq de ses occupants. Une des touristes s’est retrouvée en difficulté dans la mer démontée. La Française Josy Gubert, âgée de 65 ans – et qui séjournait dans un appartement à Pereybère –, y a laissé la vie. Deux blessés graves ont été hélitreuillés à l’hôpital du Nord et au moins six autres ressortissants ont reçu des soins à la Clinique du Nord. Aucun occupant du trimaran ne portait de gilets de sauvetage au moment du drame. Le trimaran Babacool, qui appartient à la compagnie Immagine Paradise Co Ltd et portant l’immatriculation PC 3939-0L-22, a été saisi par la police dans le cadre de l’enquête.