Mitthunsingh Bumma devrait refaire son itinéraire aujourd’hui. Il devra notamment relater et montrer aux hommes de l’inspecteur Cowlessur où et comment il a acheté des produits pétroliers et expliquer par quels moyens il a emporté le corps de Vidhi Bumma, 28 ans, sans éveiller de soupçon. À la suite de l’interrogatoire serré qui l’attend se tiendra la reconstitution des faits.
Rappelons que Mitthunsingh Bumma, 34 ans, chauffeur de camion de profession et habitant Nouvelle-Découverte, avait mis au point un plan machiavélique en maquillant le meurtre de son épouse en une disparition. Mais il a été trahi dimanche après-midi par la fumée d’un bûcher funèbre à côté d’un champ de légumes dans la région d’Eau-Bouillie, Nouvelle-Découverte. La victime était, selon ses proches, régulièrement violentée par son époux, qui l’accusait d’avoir un amant depuis plus d’un an. Dans sa déposition aux enquêteurs de la Central Investigation Division (CID) de Moka, il a soutenu que les choses ont dégénéré depuis plus de six mois, sa femme lui reprochant d’être « un père indigne » pour ses deux enfants de 7 ans et 11 mois. Il a avoué avoir attendu que son épouse dorme pour passer à l’acte. Il a relaté aux policiers avoir étranglé Vidhi Bumma dans son lit avant d’envelopper son cadavre dans des couvertures en vue de la transporter à Eau-Bouillie, endroit où il avait déjà stocké de vieux pneus pour en faire un bûcher.