L’inquiétante série de suicides se poursuit avec dans l’après-midi de vendredi deux nouveaux cas enregistrés en l’espace de deux heures. Une habitante de Chemin-Grenier âgée de 49 ans et une jeune femme de Laventure âgée de 23 ans se sont donné la mort dans quasiment les mêmes circonstances, soit par pendaison.
Après le tragique épisode survenu dans le nord de l’île avec deux collégiennes de l’établissement Friendship, Huveda Ramasamy (16 ans) et Meenakshi Chengapen (16 ans) qui se sont pendues, deux nouveaux drames se sont produits coup sur coup vendredi. Vers 15h20, Natacha Seetul a été retrouvée avec un morceau de tissu noué autour du cou et pendue à une poutre à l’intérieur de sa salle de bains.  Selon les informations disponibles dans les milieux autorisés de la police, l’époux de la jeune femme a expliqué que depuis six mois, soit depuis la naissance de son enfant, elle avait montré des signes de dépression.
À Chemin-Grenier, deux heures plus tard, soit à 17h15, Marie Ginette Lecoquin, habitant Camp-Barbe, devait commettre l’irréparable. Dans sa chambre, elle s’est pendue à une poutre en métal avec un fil de téléphone. Les deux rapports d’autopsie ont attribué la mort des victimes à une « asphyxia due to hanging ».
Jusqu’ici, cinq suicides ont été recensés pour le mois d’avril. Cette série noire avait débuté avec Adriya Aunnachee (15 ans) mettant fin à ses jours en sautant du troisième étage du Flat Dabee à Stanley. Une suicide note avait été retrouvée à côté de la jeune fille. Quelques jours plus tard, Steward Rolfo (31 ans) poignarde sa petite amie Remena Jumeau (18 ans) avant de se donner la mort par pendaison, pensant à tort que la jeune fille était déjà morte. Le mardi 17, la jeune Meenakshi Chengapen a plongé le village de Goodlands en plein désarroi en imitant le même geste que sa bonne copine Huveda Ramasamy.