Après plusieurs heures de recherche en mer, le corps d’Anil Gopaul, âgé de 52 ans, a été retrouvé jeudi après-midi non loin de l’île Plate, où il travaillait comme gardien des lieux. Cet habitant de Goodlands n’avait plus donné signe de vie depuis samedi alors qu’il se trouvait sur l’île dans le cadre de son travail. D’ailleurs, il a effectué son dernier appel téléphonique ce jour-là en demandant à un ami de lui apporter des cigarettes.
Comme la mer était mauvaise, la passe pour accéder à l’île « était fermée ». Les proches de la victime ne se sont pas inquiétés de son absence, estimant qu’il sera de retour aussitôt la mer praticable. Pendant deux jours, ils ont essayé de le contacter sur son cellulaire, mais sans succès. Ce n’est que mercredi que la police a été informée de sa disparition. Entre-temps, ses amis se sont rendus sur l’île, où ils sont tombés sur ses effets personnels, mais aucune trace d’Anil Gopaul. Finalement, la National Coast Guard a découvert en mer hier son corps, qui a été transporté à la morgue de l’hôpital du Nord, où son beau-frère l’a identifié. L’autopsie a été effectuée aujourd’hui. La police de Grand-Baie a ouvert une enquête pour déterminer les circonstances exactes du drame.
Par ailleurs, la police a été informée jeudi de la disparition d’un entrepreneur de 40 ans habitant Plaine-Verte. À la suite d’une dispute avec son épouse le matin, il a pris son embarcation, amarrée aux Salines, et est parti en mer. Depuis, le quadragénaire n’a pas répondu aux appels téléphoniques de ses proches. La NCG a entamé des recherches en mer pour le retrouver, en vain. La police soupçonne cependant qu’il serait déjà à terre quelque part, mais qu’il ne souhaite pas communiquer avec sa famille pour le moment.