L’enquête judiciaire instituée par le Directeur des poursuites publiques (DPP) sur l’accident survenu le 8 juin dernier à Grande-Rivière-Sud-Est, ayant causé la mort de quatre personnes après que leur bateau a chaviré, a été marquée hier par le témoignage de l’Inspecteur du CCID Shehzad Nazeerally. Questionné par Me Viren Ramchurn, l’avocat des policiers qui étaient sur le bateau, il a confirmé que les quatre victimes étaient en vie et sont restées durant cinq minutes sous le bateau après qu’il a chaviré.
Me Viren Ramchurn a demandé à l’inspecteur si les quatre victimes étaient toujours vivantes quand le bateau a chaviré. L’inspecteur Nazeerally a confirmé qu’elles étaient en vie sous le bateau durant cinq minutes. Une révélation qui a fait réagir Me Ramchurn, qui a demandé pourquoi les secours ont pris autant de temps pour réagir. Il devait alors demander qu’une visite des lieux soit effectuée pour avoir plus d’éclaircissements.
L’inspecteur Nazeerally a, lui, fait l’historique des événements devant la magistrate Naveena Parsuramen au tribunal de Flacq ce matin. Suite à une question de Me Pravin Harrah de la poursuite, il a indiqué qu’après que le bateau a chaviré, des volontaires ainsi que des officiers de la National Coast Guard (NCG), de Deux Frères, sont venus porter secours aux passagers. La constable Urmila Mewa, 25ans, Vaibhav Shamloll, 4 ans et Navish Mungur, 7 mois, « étaient tous inconscients », affirme l’inspecteur Nazeerally. Ils ont été transportés à l’hôpital de Flacq et ce n’est qu’en début de soirée que leur décès a été constaté. D’autre part, a-t-il ajouté, le corps du constable Chetalsing Mungur, 30 ans, avait été retrouvé le lendemain.
L’inspecteur Nazeerally a aussi produit 35 copies des “diary book entries” au poste de la NCG de Deux Frères et 35 copies des “diary book entries” de la MCIT. L’enquête judiciaire reprendra le 13 juillet. À noter que Me Chetan Baboolall représente le skipper Hayward Marie tandis que la poursuite est représentée par Me Pravin Harrah.
Selon les faits, le 8 juin dernier, une sortie à l’Ile-aux-Cerfs d’une douzaine de membres de la force policière et des membres de leurs familles a tourné au drame. La pirogue Love, appartenant à Leelawtee Maunick, a chaviré en mer à quelque 200 mètres du débarcadère de Deux Frères et à environ 400 mètres du poste de la NCG. Seize personnes se trouvaient à bord : sept femmes, cinq hommes, trois mineurs et le skipper Louis Hayward Marie.
Outre les quatre victimes, six passagers avaient été placés en observation à l’hôpital de Flacq. Parmi eux se trouvaient trois policières, la WPC Veerasamy, qui devait être “On Night Duty” ce jour-là au poste de Brisée-Verdière, la WPC Gopaul, qui était officiellement en congé de maladie, et la WPC Dabeea, sur le troisième “shift” à Brisée-Verdière, de même que le constable Ramkhelawon, qui était en congé hebdomadaire, Lovena Mungur, l’épouse du constable Mungur, et sa fille Nikisha.
Quatre autres membres de la force policière, soit la WPC Shaloll, qui a perdu son fils de quatre ans dans l’accident, et qui était officiellement en congé maladie, la WPC Sooba Saulick, en congé de détente, ainsi que les constables Algoo, sur le troisième “shift” au poste de police de Moka, et le constable Parmessur ont pu rentrer chez eux après avoir reçu les premiers soins à l’hôpital. Le skipper du bateau, Hayward Marie, 57 ans, habitant Grande-Rivière-Sud-Est, avait été arrêté sous une charge provisoire d’homicide involontaire avant d’être relâché sous caution.