Alors que les officiers de la Special Mobile Force (SMF) complétaient, jeudi, leur Annual Force Exercise (NDLR : voir texte plus loin), ce jour a été marquée d’une triste nouvelle. Un des leurs, le Trainee Private 3080 Jean Benoît Cédric César, âgé de 21 ans, rendait l’âme. Il a succombé à un accident de la route survenu dimanche dernier à Roche-Noire. Sportif surdoué, il était un excellent coureur de 200 et de 400 mètres selon ses pairs, et avait aisément le niveau national, disent-ils. Cette disparition laisse un grand vide chez sa famille et ses amis.
Selon les conclusions de l’autopsie effectuée par le Dr Maxwell Monvoisin, Principal Police Medical Officer (PPMO), Cédric César est décédé des suites d’une fracture du crâne. Lors de l’accident de dimanche dernier, Cédric César avait été blessé à la tête après une chute de moto. Selon les indications disponibles dans les milieux de l’enquête policière, sa tête devait violemment heurter des pierres qui se trouvaient en bordure de route. La police enquête toujours, du reste, sur les circonstances exactes de l’accident.
En dépit d’une intervention chirurgicale effectuée à la tête effectuée le jour même de l’accident, Cédric César a rendu l’âme jeudi. A Goodlands, chez la famille du défunt, c’est la tristesse et le désarroi qui règnent. Issu d’une famille modeste, Cédric faisait la fierté de ses parents. Il avait toujours ambitionné de rejoindre la force policière et son père, Alain, notamment, était tout fier lorsqu’il avait étrenné pour la première fois son uniforme de la SMF. Du reste, il l’accompagnait son fils chaque matin à l’arrêt d’autobus lorsque ce dernier partait rejoindre le quartier-général de la SMF à Vacoas.
Pour les collègues de Cédric, « c’est une énorme perte. C’était un garçon très gentil, un excellent athlète au potentiel énorme. Il avait toutes les chances de devenir un grand athlète et un excellent policier. Il a été fauché à la fleur de l’âge », ont-ils confié à Week-End. Ces derniers s’étaient, du reste, déplacés en grand nombre à Goodlands vendredi, pour les funérailles de Cédric.