Les assemblées spéciales de DRBC et de FUEL ont toutes deux approuvé le projet de fusion des deux compagnies sucrières. Un communiqué commun diffusé hier indique que le projet de fusion de DRBC et FUEL a été adopté de manière quasi unanime par les actionnaires présents ou leurs représentants. Ainsi, 100 % des actionnaires de FUEL présents ont approuvé le projet de fusion et 99,77 % de ceux de DRBC. Les activités de FUEL et de DRBC seront maintenant regroupées sous l’entité DRBC, qui sera par la suite nommée Alteo Limited. La fusion doit prendre effet le 20 juillet ou au plus tard le 31 août prochain.
Dans les Cautionary Announcements émis par les conseils d’administration respectifs de DRBC et de FUEL, il est stipulé qu’ont également été approuvés : l’adoption d’une nouvelle constitution pour Alteo, la conversion des actions ordinaires déjà existantes d’une valeur nominale de Rs 10 en actions ordinaires sans valeur nominale, l’émission d’un maximum de 131 505 420 actions ordinaires et l’admission d’Alteo sur le premier marché de la Stock Exchange of Mauritius Ltd.
Il est prévu que la fusion prenne effet le 20 juillet 2012, à condition que les conditions préalables soient effectivement remplies ou levées. À défaut, le 31 août 2012 a été établi comme date butoir pour la réalisation des conditions préalables. Si les conditions ne sont toujours pas remplies ou levées à cette date, la fusion n’aura pas lieu.
À la réalisation de la fusion, les actions de FUEL seront annulées et les actionnaires de FUEL recevront donc de nouvelles actions de DRBC conformément au ratio d’échange d’actions suivant : 0,8965 nouvelle action de DRBC pour chacune des actions de FUEL.
Le communiqué commun diffusé hier invite les actionnaires de DRBC et FUEL ainsi que les investisseurs à faire preuve de prudence dans toutes les transactions qui concernent les actions de DRBC et FUEL.
Par ailleurs, les directeurs des Groupes FUEL, DRBC, GML et CIEL réitèrent leur appréciation à Joseph Vaudin, Chief Executive Officer du Groupe FUEL, qui s’est impliqué tout au long de ce projet pour que cette fusion soit une réussite, et dont le décès est brusquement survenu à la veille des Assemblées Spéciales. « Homme de coeur et de principe, figure emblématique du monde sucrier à Maurice, il a dirigé avec beaucoup de succès le Groupe FUEL pendant 15 ans et a été le moteur derrière la diversification de FUEL, passant d’une usine sucrière à une entité multisectorielle engagée dans le développement foncier ou encore dans le secteur énergétique », soulignent-ils dans un communiqué.
Alteo aspire à devenir une référence de l’industrie cannière et sucrière dans la région. Le regroupement des ressources de DRBC et FUEL provient de l’objectif commun des deux compagnies d’assurer la compétitivité de leurs opérations et investissements existants, dans un contexte économique difficile et aussi d’être dans une position renforcée afin de tirer avantage des nouvelles opportunités de développement. Le nom Alteo Limited, selon ses promoteurs, a été choisi afin de mettre l’accent sur les piliers tels que la durabilité, le côté humain, l’expansion internationale, l’expertise et une approche optimiste qui caractérisent cette nouvelle entité
Le conseil d’administration d’Alteo Ltd sera composé comme suit : Thierry Lagesse (président), Arnaud Dalais (Group Chief Executive), Arnaud Lagesse, Christian Dalais, Jean Claude Béga, Louis Guimbeau, Jan Boullé, Jean de Fondaumière, Amédée Darga. Patrick d’Arifat agira comme Chief Executive Officer.
Alteo Limited en un clin d’oeil
Lorsqu’elle sera opérationnelle, Alteo Ltd emploiera 2 100 personnes à Maurice et à l’étranger. Elle disposera d’une superficie sous canne de 11 250 hectares. Les usines DRBC et FUEL produisent actuellement quelque 160 000 tonnes de sucre à partir de 1,5 million de tonnes de canne.
Elles auront une capacité de production énergétique de 62 MW.
Concernant les propriétés foncières, le groupe dispose d’Anahita Estates & Golf, d’un terrain à Trianon, d’un autre à Beau-Rivage.
Le groupe dispose également de l’établissement hôtelier Four Seasons Resort Mauritius à Anahita, de Anahita The Resort et du Domaine de l’Étoile
À l’étranger, Alteo dispose de l’usine sucrière TPC en Tanzanie. L’usine emploie déjà quelque 2 000 permanents et 1 500 saisonniers.
Quelque 850 000 tonnes de cannes sont récoltées pour une production sur une superficie de 8 000 hectares. La production sucrière tourne autour de 90 000 tonnes.
Au Mozambique, Alteo est un actionnaire minoritaire dans les opérations sucrières à Marromeu. Les deux établissements sucriers sont gérés en partenariat avec la firme française Tereos.
Alteo continuera à remplir les engagements de DRBC et FUEL dans la région à travers ses organisations et ses fondations.