Dans la perspective des assemblées spéciales des actionnaires de FUEL et de DRBC, le 29 juin prochain, les directeurs des deux entités, Arnaud Dalais et Arnaud Lagesse ont présenté hier le projet de fusion des compagnies en vue de la création de la nouvelle entité “Alteo Limited”. Le regroupement des ressources des deux compagnies, a expliqué Arnaud Dalais, survient de l’objectif commun des deux compagnies d’assurer la compétitivité de leurs opérations et investissements existants, dans un contexte économique difficile. Il le placera dans une position renforcée afin de tirer avantage des nouvelles opportunités de développement.
Alteo Limited, qui verra le jour le 20 juillet avec l’entrée en vigueur de la fusion entre DRBC et FUEL, sera un groupe d’investissement multisecteur, a fait comprendre Arnaud Lagesse. La filière cannière en sera un des principaux piliers de développement mais la production énergétique, le développement foncier, l’hospitalité et le loisir et l’expansion régionale constitueront quelques-uns des axes de développement. En gros Alteo mettra l’accent sur des piliers tels que la durabilité, le développement humain, l’expansion internationale, l’expertise mauricienne et sur l’adoption d’une approche optimiste.
Une fois la fusion approuvée et complétée, DRBC émettra au plus 131 505 420 actions ordinaires sans valeur nominale aux actionnaires de FUEL et les actions de FUEL seront annulées. Comme devait l’expliquer Arnaud Lagesse, les actionnaires de FUEL recevront un nombre d’actions de DRBC conformément au ratio d’échange d’actions suivant : 0.8965 nouvelle action de DRBC pour une action de FUEL ; le ratio ayant été déterminé suite à un rapport commun des firmes comptables PricewaterhouseCoopers Ltd et Ernst & Young Mauritius.
DRBC n’émettra aucune action fractionnée et remboursera les actionnaires de FUEL pour toute fraction d’action. Concernant la composition de l’actionnariat de DRBC post-fusion, Deep River Investment Ltd (DRI) détiendra 20,96 % des actions, GML Investissement Ltée (GML) détiendra 27,46 % et le public détiendra 51,58 %. DRI et GML entretiennent un partenariat réussi depuis 64 ans déjà au niveau de DRBC, souligne Arnaud Lagesse.