Shehzad Sooroobally a eu la satisfaction de conduire sa propre voiture modifiée sur place

Une 14e place et une élimination au premier tour malgré un bon pilotage, après quelques fautes techniques et peu de points pour les éléments «bruit et fumée». L’aventure du King of Drift mauricien Shehzad Sooroobally a tourné court lors de la finale de la dixième édition des Red Bull Car Park Drift Series 2018 à Beyrouth au Liban.

Malgré un pilotage précis et un beau passage, notamment dans le «huit», dans les deux «box» et au «ballon», Shehzad Sooroobally n’a obtenu que 144 points, insuffisants pour être dans le top 8 (sur 17 pilotes) de la première manche et ainsi se qualifier pour la demi-finale. Face aux voitures modifiées plus puissantes des autres concurrents, la BMW E30 du Mauricien, malgré ses qualités, ne faisait pas le poids.

Cette finale internationale a vu la victoire du Libanais Oliver El Kik, sur une Nissan 350Z. Ce coach de drift a précédé de très peu son compatriote Kifah Hilal sur BMW E30 (374 points au vainqueur contre 370 au deuxième). La troisième place est revenue à l’Égyptien Hisham Al Khateeb sur Nissan Silvia. Le quatrième pilote de la finale 2018, le Libanais Fadi Boustany, a été frappé par la malchance, la roue arrière droite de sa BMW E46 se détachant après seulement quelques mètres de drift. « Le circuit était difficile, surtout avec une surface un peu trop glissante pour que ma voiture puisse donner un bon contrôle et faire beaucoup de fumée avec les pneus. Mais je suis content d’avoir pu conduire ma propre voiture, ce qui m’a permis de faire un pilotage aussi précis que possible et d’avoir montré au public et aux juges de cette finale internationale que les pilotes mauriciens savent se débrouiller », rappelle Shehzad Sooroobally. « C’est ma deuxième participation à cette finale internationale et après avoir vu les performances des autres, je constate que nous les Mauriciens avons encore beaucoup de chemin à faire pour arriver au niveau des meilleurs en termes de véhicules, même si mes camarades au Red Bull Car Park Drift chez nous et moi-même avons fait beaucoup de progrès. Je tiens à remercier mes parents, mon équipe et bien sûr Red Bull pour leur soutien. »

L’édition 2018 à Beyrouth a accueilli 17 pilotes venant d’Algérie, d’Arabie Saoudite, d’Égypte, des Émirats arabes unis, de Jordanie, du Liban, du Maroc, d’Oman, du Qatar, de Tunisie, de Turquie et de Maurice. Le Liban, pays hôte, présentait trois pilotes.