Le procès intenté à Marie Claudia Lacharmante et Marie Véronique Raphaël pour possession et trafic de 478,5 gramme d’héroïne a débuté hier matin en Cour d’Assises devant le juge Benjamin Marie Joseph. Les deux femmes ayant plaidé coupable, le bureau du DPP a décidé de rayer l’accusation de trafic qui pesait sur elles. Marie Claudia Lacharmante a été arrêtée le 21 août 2009 alors qu’elle recevait un colis envoyé par Véronique Raphaël de l’île de La Réunion, contenant 10 paquets d’héroïne dissimulés dans une robe de mariée.
Marie Claudia Lacharmante, 31 ans une habitante de Chebel, est poursuivie pour avoir unlawfully possess dangerous drugs for delivery. Marie Véronique Raphaël, elle, est poursuivie pour lui avoir expédié de La Réunion un colis contenant 478,5 grammes d’héroïne.
En apprenant que le DPP a décidé de rayer l’accusation de trafic de drogue contre Marie Véronique Raphaël, Claudia Lacharmante a fait part elle aussi de son intention de plaider coupable.
Marie Claudia Lacharmante et Marie Véronique Raphaël sont défendues par Mes Vela Moti et Poonam Sookun respectivement.
La brigade anti-drogue a découvert le 21 août 2009 478,5 grammes d’héroïne, d’une valeur marchande d’environ Rs 8 millions, dans un colis en provenance de l’île de la Réunion, qui avait été intercepté à l’aéroport sir Seewoosagur Ramgoolam, Plaisance. Celui-ci, acheminé à Maurice par le truchement d’une compagnie spécialisée dans les livraisons rapides, contenait une robe de mariée, des cousins et de l’encens. C’est à l’intérieur de la doublure de la robe et des autres articles que la drogue avait été dissimulée.
L’équipe de l’inspecteur Jagai et des éléments de l’ADSU de Plaisance devaient alors monter une opération de Controlled Delivery en vue d’appréhender le récipiendaire de la drogue. Un rendez-vous a été donné à ce dernier à Quatre-Bornes, même si en temps normal, la compagnie de livraison livre à domicile. Claudia Lacharmante a alors été arrêtée en venant récupérer son bien. Les enquêteurs ont par la suite arrêté l’expéditrice du colis, Marie Véronique Raphaël, qui est, elle, toujours en détention. La poursuite est représentée par Mes Shakeel Bhoyroo et Akhil Ramdahen.